Uganda + 3 more

Bulletin quotidien d'information No. 820 pour la région des Grands Lacs

Source
Posted
Originally published
NATIONS UNIES
Bureau de coordination des affaires humanitaires
Réseau intégré d'information régional
Pour l'Afrique centrale et de l'Est
Tel : +254 2 622147
Fax : +254 2 622129
E-mail : irin@ocha.unon.org

OUGANDA: Les ADF enlèvent 365 détenus lors de l'attaque d'une prison

Dans la matinée de jeudi, quelque 200 rebelles des 'Allied Democratic Forces' (ADF - Forces Démocratiques Alliées) ont attaqué la prison de Katojo, près de Fort Portal, dans l'ouest de l'Ouganda, tuant deux des 902 détenus et en enlevant 365 autres, ont r apporté vendredi les journaux ougandais. Le Ministre d'Etat à la défense, Steven Kavuma, a déclaré, lors
d'une conférence de presse à Kampala qu'un soldat ougandais et l'épouse d'un gardien de prison avaient été tués, selon le journal indépendant 'Monitor '. L'attaque est une action de propagande des ADF, visant à renforcer ses rangs clairsemés par des enlèvements et à distraire l'armée ougandaise de son offensive en cours contre les rebelles dans les monts Ruwenzori, a déclaré M. Kavuma. Parmi les détenus , il y avait des membres des ADF et des personnes soupçonnées de trahison, a indiqué M. Kavuma, selon le quotidien semiofficiel 'New Vision'.

Le porte-parole des ADF, Rogers Kabanda, cité par le 'Monitor', a déclaré que les rebelles visaient le chef d'état-major ougandais, James Kazini, dont la présence avait été signalée à Fort Portal. "Nous l'avons manqué de justesse mais nous ne cherchons to ujours", a déclaré M. Kabanda.

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO: Le Zimbabwe dément l'existence d'un quelconque accord d'Ikela

Le Zimbabwe a démenti avoir conclu un accord avec le Rwanda et les rebelles du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD) en début de semaine, un accord qui porterait sur l'approvisionnement des soldats assiégés à l'aéroport d'Ikela en échange d'un retrait de la ville de Bokungu. Harare a démenti l'existence d'un tel accord et déclaré qu'il continuerait à utiliser la force pour réapprovisionner ses troupes à Ikela, a rapporté jeudi la BBC. Un porte-parole de la défense zimbabwéenne a déclaré que les rebelles avaient fait circuler cette histoire d'accord "pour donner l'impression que le Zimbabwe a conclu un accord unilatéral, et provoquer une scission au sein de l'alliance qui soutient le Pr ésident congolais, Laurent-Désiré Kabila", a ajouté la BBC.

RDC: Harare se félicite que Washington relance le processus de Lusaka

Le processus de paix de Lusaka est "sur les rails", après avoir été relancé par le contact de haut niveau tenu récemment entre les principaux protagonistes étrangers et par un plus grand intérêt diplomatique de la part des Etats-Unis, a déclaré jeudi le Z imbabwe. Les contacts du Rwanda et de l'Ouganda avec Harare, la semaine dernière, ainsi que deux délégations américaines séparées cette semaine, conduites par l'ambassadeur américain auprès des Nations Unies, Richard Holbrooke, et le président du parti dé mocratique, Richard Gephardt, reflètent "une réelle volonté politique de faire aboutir ceci", a indiqué jeudi à IRIN le porte-parole de la présidence zimbabwéenne, George Charamba. "L'impression générale est que les Américains mettent leur poids moral et matériel dans la balance pour soutenir l'accord de paix de Lusaka, un facteur qui manquait depuis toujours", a ajouté M. Charamba.

L'offre d'amnistie présentée cette semaine par l'Ouganda à ses propres mouvements rebelles, et son rapprochement avec le Soudan, pourraient également avoir un effet stabilisateur dans la région, a estimé M. Charamba. "Le Président Mugabe a essayé de faire comprendre au Rwanda et à l'Ouganda que les forces hostiles qui débordent en RDC sont les conséquences directes de leurs politiques d'exclusion chez eux", a ajouté M. Charamba. [Voir dossier IRIN-SA intitulé "ZIMBABWE-RDC: Peace process on track" [19991209]

RDC: Les déplacés d'Ituri menacés par une crise alimentaire

Des poussées sporadiques d'affrontements inter-tribaux à propos de terres, entre les tribus Hema et Lendu, dans la province d'Ituri, ont poussé quelque 100 000 à 150 000 personnes à fuir leurs domiciles, a rapporté jeudi le CICR. Il y a environ 85 000 per sonnes déplacées enregistrées dans la région entre Bunia et Djugu, à cause des combats, un chiffre qui
pourrait être révisé à la hausse à mesure qu'une plus grande accessibilité permet de nouvelles missions d'évaluation, a précisé l'organisation. "Préoccu pé par la menace d'une crise alimentaire majeure" et en tant que seule organisation humanitaire dans Bunia et ses environs, le CICR envisage un programme d'aide à grande échelle pour 50 000 personnes
jusqu'à la fin de l'année dans les centres, notamment B unia, Katoto, Pimbo et Djugu, selon le rapport. L'agence signale également "des besoins médicaux substantiels" parmi les grands nombres de personnes déplacées à Kamina et Kabongo, dans la province du Katanga, au nord-est du pays.

Les problèmes de sécurité sur le terrain restent toujours l'un des obstacles majeurs à la conduite des opérations humanitaires, et il est difficile de garantir l'accès aux populations affectées dans certaines parties du Kasai Oriental, dans les districts du Haut-Katanga et du Tanganyika, dans la province du Katanga, de même que dans les régions Masisi et Ruthsuru du Nord Kivu et dans tout le Sud Kivu, précise le CICR.

BURUNDI: 51 réfugiés rentrent de RDC

Quelque 51 retournés de la République Démocratique du Congo (RDC) sont arrivés dans la commune de Rumonge, au sud-ouest du Burundi, a rapporté jeudi l'Agence burundaise de presse (ABP). Selon des sources administratives citées par l'agence, les retournés, dont une majorité sont des femmes et des enfants, sont originaires de la zone de Minago et ont
quitté le pays en 1972. Les réfugiés vivaient dans les régions de Mboko, Kangeta et Kaboge II, proches de la frontière entre la RDC et le Burundi, mais sont re ntrés lorsque tous leurs biens ont été pillés par les Mayi-Mayi, a précisé l'ABP.

BURUNDI: Il faut une solution politique pour résoudre le problème des réfugiés

Selon la cellule de réflexion basée à Bruxelles 'International Crisis Group' (ICG), les perspectives de solution pour les réfugiés burundais en Tanzanie sont étroitement liées à un règlement politique au Burundi et à la fin de la guerre en RDC. Dans son d ernier rapport, ICG indique qu'il y a environ 470 000 réfugiés en Tanzanie, soit plus de sept pour cent de la
population du Burundi. Les camps pour réfugiés sont stigmatisés commet étant fortement militarisés et abritant des rebelles burundais. ICG estime que ces accusations résultent en partie d'une campagne de propagande bien orchestrée par le gouvernement du Président Pierre Buyoya, en partie des politiques pleines de duplicité de la Tanzanie elle-même, et en partie du "passé en dents de scie" de la co mmunauté humanitaire dans la région, en particulier de son expérience dans les camps pour réfugiés rwandais dans l'ancien Zaïre.

ICG estime que le caractère civil des camps doit être maintenu, les autorités tanzaniennes et le personnel humanitaire continuant à jouer un rôle de supervision et faisant appliquer l'interdiction des activités militaires. "Il est important que la communa uté internationale et les donateurs reconnaissent que l'action humanitaire n'est pas une panacée et ne peut remplir les vides politique et sécuritaire", estime ICG. "Tant que des réfugiés touchés par la guerre se déverseront en Tanzanie, pleins de griefs contre le gouvernement et l'armée burundais, cela justifiera la mobilisation d'une rébellion à partir de la région occidentale". [dossier complet disponible sur le site internet http://www.intl-crisis-group.org/]

RWANDA: Holbrooke à Kigali et Kampala

L'ambassadeur américain auprès des Nations Unies, Richard Holbrooke, est arrivé jeudi à Kigali pour une visite officielle d'un jour, avant de se rendre en Ouganda, a rapporté la radio rwandaise. Il a rencontré de hauts responsables, notamment le Vice-Président, Paul Kagame, et le Ministre de la justice, Jean de Dieu Mucyo. Selon les médias, il a déclaré que le
génocide rwandais de 1994 avait été une "tragédie évitable" et il a souligné l'importance de trouver une "solution véritable" en RDC. Il a également invité les factions belligérantes en RDC à respecter l'accord de paix de Lusaka qu'elles ont signé en août dernier.

A Kampala vendredi, M. Holbrooke s'est entretenu du conflit en RDC avec le Président ougandais Yoweri Museveni, ont rapporté les agences de presse. Il devait ensuite rencontrer les dirigeants des trois groupes rebelles de RDC.

RWANDA: Trois condamnés à mort pour génocide

Jeudi, un tribunal rwandais a condamné trois personnes à mort, 30 à la prison à vie et en a acquitté neuf autres, pour génocide et crimes contre l'humanité, a rapporté Radio Rwanda. Les 42 personnes étaient inculpées après un procès de groupe pour des cri mes commis dans la commune de Rutongo, préfecture de Kigali Rural. Tous les inculpés reconnus coupables ont également été condamnés à payer des amendes.

AFRIQUE CENTRALE: Signature d'un traité de coopération en matière de sécurité

Les gouvernements de RDC, de République du Congo et d'Angola ont signé cette semaine un traité de coopération technique pour la sécurité, à l'issue d'entretiens dans la capitale angolaise, Luanda. Aux termes de cet accord, valide pour une période initiale de cinq ans, les trois pays établiront une commission mixte chargée de superviser la coopération concernant la sécurité aux frontières, la formation de la police et des forces de sécurité, la libre circulation des biens et des personnes, et l'assistance aux réfugiés et aux personnes déplacées par la guerre, a rapporté l'agence de presse angolaise Angop.

Nairobi, le 10 décembre 1999

[FIN]

[ UN IRIN-CEA: Tel: +254 2 622 147, Fax: +254 2 622 129, e-mail: irin-cea@ocha.unon.org ]

Item: irin-french-850

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un departement d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne refletent pas necessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous reimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette reserve. Toute citation ou extrait devrait inclure
une reference aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archives sur internet sous : http://www.reliefweb.int/IRIN ]

Copyright (c) UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs 1999