Togo + 1 more

Togo Factsheet Novembre 2017

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Le HCR et le Gouvernement se penchent sur les solutions durables pour les réfugiés

Plus d’une centaine de délégués y compris les réfugiés ont réfléchi sur les solutions durables des bénéficiaires lors d’un Forum National.

Rencontre d’au revoir avec les réfugiés

Les leaders des réfugiés vivant au Togo ont rencontré la Représentante pour le protocole d’au revoir.

Lancement des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes

Les réfugiés urbains vivant à Lomé se sont mobilisés dans le cadre de la lutte contre les violences sexuelles faites aux femmes.

Crise socio-politique au Togo : leadership du Ghana dans la médiation

La crise socio-politique au Togo dure depuis 4 mois et c’est toujours le statut quo avec les manifestations de rues organisées par l’opposition presque toutes les semaines.
L’élément nouveau dans cette crise est l’intervention du gouvernement ghanéen qui a pris le leadership dans la médiation entre le gouvernement togolais et l’opposition. La médiation du gouvernement ghanéen est soutenue par les Nations Unies, la CEDEAO et la communauté internationale. Cette démarche devrait aboutir à un dialogue direct entre les parties de la crise au début de l’année 2018.

Travailler avec les partenaires

Le partenaire gouvernemental du HCR au Togo, la Coordination Nationale d’Assistance aux Réfugiés (CNAR) a animé une causerie sur la coexistence pacifique, le 17 novembre 2017 à Bolou-Kpondavé (à 50 km au nord de Lomé), avec la communauté locale hôte et les réfugiés présents dans la localité dans le cadre du projet agropastoral. Appuyé par une équipe du HCR Togo, ce fut l’occasion pour la CNAR de sensibiliser davantage les réfugiés sur leurs droits, leurs devoirs et les attitudes qu’ils doivent avoir pour favoriser leur intégration locale.

L’ATBEF, le partenaire de mise en œuvre du HCR au Togo, a œuvré essentiellement pour l’inscription de 13 réfugiés en formation professionnelle dans les métiers de la restauration, de l’artisanat (menuiserie, coiffure, etc.) et l’établissement des cartes bancaires CASH EXPRESS pour eux selon l’approche CBI. L’émission des cartes bancaires par la banque panafricaine ECOBANK, pour ces réfugiés, porte à 112, le nombre de bénéficiaires de CBI au Togo.