Togo + 1 more

Mission d'évaluation conjointe HCR-PAM des besoins des réfugiés Ivoiriens à Lomé

Format
Assessment
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

A) RÉSUMÉ ANALYTIQUE
1. INTRODUCTION

Avec la dégradation du climat sociopolitique de la Côte d'Ivoire due à la guerre en fin 2010 début 2011, un nombre important de réfugiés ivoiriens ont fuit vers les pays de la sous région ouest africaine.

Au Togo, l’Etat en a enregistré environ 8 000 et le HCR et ses partenaires appuient le Togo dans la protection et l’assistance de ces réfugiés. A ce jour, l’afflux des réfugiés ivoiriens a considérablement baissé. Une cinquantaine de réfugiés arrivaient dans le courant du mois de juillet et août 2011. La Coordination Nationale d’Assistance aux Réfugiés (CNAR) n’enregistre aujourd’hui qu’à peine une dizaine par jour. Ceux qui arrivent ces derniers temps ne viennent plus directement de la Côte d’Ivoire mais plutôt du Ghana voisin où ils étaient en transit.