Togo

«Lutte contre les attaques de chenille légionnaire d’automne au Togo» (22 mars 2019–31 décembre 2020)

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Objectif: Réduire la progression de l’infestation des champs par la chenille légionnaire d’automne (CLA).

Bénéficiaires: 5 438 producteurs (dont 1 676 femmes), 303 techniciens agricoles, 200 brigades villageoises et 17 étudiants.

Activités réalisées:

  • Dotation de la DPV: 15 motos tout-terrain, un véhicule 4x4, matériel informatique.

  • Formation de 40 techniciens formateurs, puis 168 techniciens sur la bio-écologie de la CLA, les méthodes de lutte et l’utilisation de l’application relative au Système de surveillance et d’alerte rapide sur la légionnaire d’automne (FAMEWS).

  • Distribution à 120 techniciens agricoles de smartphones équipés de l’application FAMEWS et formation aux diverses versions de l’application.

  • Mise en place d’une plateforme électronique de suivi instantané de la CLA.

  • Formation et équipement de 200 brigades villageoises au traitement phytosanitaire.

  • Installation de 100 pièges à phéromones dans 39 préfectures et formation de 90 techniciens agricoles de vulgarisation (dont 21 femmes) à l’installation et à la maintenance des pièges.

  • Organisation de 80 champs-écoles de producteurs (CEP) animés par 78 animateurs, dont 11 femmes, au profit de 5 438 producteurs (dont 1 676 femmes) sur la lutte contre la CLA.

  • Octroi de 17 bourses à des étudiants en master dans des universités togolaises et projets au sein de l’ITRA et du CEProDuC pour encourager la recherche sur la CLA.

  • Rénovation des laboratoires d’entomologie de la DPV et de l’ESA/UL afin d’élever les ennemis naturels de la CLA.

  • Distribution de 25 tonnes de semences de maïs et de 7,5 tonnes d’insecticides biologiques aux ménages vulnérables touchés par la CLA.

  • Publication de 4 000 exemplaires d’un guide de gestion intégrée de la CLA.

  • Création et diffusion de supports de formation, de sensibilisation et de communication sur la CLA (1 000 posters, 2 000 dépliants, 10 kakémonos, 2 000 blocs-notes; 500 clés USB).

  • Couverture médiatique des activités du projet et réalisation d’une vidéo.

  • Établissement d’une équipe opérationnelle CLA.

Résultats:

  • Réduction du taux d’infestation de CLA de 80-90 pour cent à 35-40 pour cent à la fin du projet.

  • Validation du Plan de gestion durable contre la CLA pour la période de 2021-2025.

  • Renforcement des capacités opérationnelles des services de protection des végétaux.

  • Établissement du système national de surveillance et de suivi de la CLA.

  • Près de 15 000 producteurs indirectement bénéficiaires des CEP.

  • Homologation d’un bio-pesticide.

  • Préservation des moyens d’existence des ménages vulnérables touchés par la CLA.

  • Restauration des manques à gagner dus aux attaques de CLA (estimés à 1 120 kg/ha).

  • Emploi des jeunes au sein des brigades villageoises de lutte phytosanitaire.