Togo

La CEDEAO et UNOWAS soutiennent la tenue d’élection présidentielle apaisée et sans violence au Togo, le 22 février 2020

Format
News and Press Release
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), en partenariat avec la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a organisé un atelier pour la mobilisation des parties prenantes pour une élection présidentielle apaisée et sans violence au TOGO, prévue le 22 février 2020. Une Déclaration a été publiée à la fin de l’atelier reflétant l’engagement des participants.

LOME, 25 Janvier 2020- La Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), et le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) ont conjointement organisé un atelier dans le but de mobiliser toutes les parties prenantes pour une tenue d’élection présidentielle apaisée et sans violence au Togo, le 22 février 2020. En présence du PNUD au Togo, et la section Togolaise pour le «Groupe de travail sur les femmes, les jeunes, la paix et la sécurité en Afrique de l’Ouest et au Sahel.

D’autres participants ont pris part à cet atelier tels que les représentants du Gouvernement Togolais, les forces de défense et de sécurité, les Organisations de la Société Civile, les leaders religieux et traditionnels, le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l'Unité Nationale (HCRRUN), la Commission Nationale Indépendante (CENI), les médias, la Commission de la CEDEAO, UNOWAS et le Système des Nations Unies au Togo.

Cet atelier a été organisé dans le cadre du suivi de la mission conjointe CEDEAO-UNOWAS effectuée en novembre 2019 et de la mission d'évaluation préélectorale réalisée par la Commission de la CEDEAO et les Nations Unies du 9 au 13 novembre 2019 et du 8 au 11 décembre 2019 , respectivement.

Les participants ont fait part de leur engagement à collaborer afin de s’assurer que l'élection présidentielle prévue pour le 22 février 2020 soit pacifique, transparente, libre, crédible et inclusive. A cet effet, les participants ont publié une Déclaration dans laquelle ils appellent toutes les parties prenantes à accorder la priorité à la tolérance, au dialogue, à la consultation, à la non-violence et à l’utilisation des moyens juridiques afin de régler tout différend lié aux élections.

Les participants ont exhorté les partenaires, en particulier la Commission de la CEDEAO, l'UNOWAS et le Système des Nations Unies au Togo, à poursuivre leurs efforts pour promouvoir des élections pacifiques à travers des stratégies conjointes et du soutien tels que le déploiement de missions d'observation électorale de longue et de courte durée et à accompagner le processus.