En prélude des élections présidentielles en 2020, la CEDEAO et UNOWAS ont conclu une visite conjointe de deux jours au Togo

Report
from UN Office for West Africa and the Sahel
Published on 12 Nov 2019 View Original

Dirigée par le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), Mohamed Ibn Chambas, une délégation conjointe de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) représentée par le Commissaire chargé des Affaires politiques, de la Paix et de Sécurité, Francis Béhanzin, et de l’UNOWAS, a conclu ce mardi, 12 novembre 2019, une mission de deux jours au Togo.

La délégation conjointe a mené des consultations avec toutes les parties prenantes sur l’état d’avancement des préparatifs et a discuté de l’appui que la CEDEAO et les Nations Unies pourraient apporter au processus électoral Cette mission conjointe s’inscrit dans le cadre du partenariat régional des préparatifs de l’élection présidentielle dont le 1er tour se tiendra entre le 19 février et le 5 mars 2020. La délégation conjointe a mené des consultations avec toutes les parties prenantes sur l’état d’avancement des préparatifs et a discuté de l’appui que la CEDEAO et les Nations Unies pourraient apporter au processus électoral afin d’en assurer la transparence, l’inclusivité et la crédibilité.

Durant son séjour, la délégation conjointe a été reçue par le Président de la République Togolaise, Faure Gnassingbé Eyadéma. Elle s’est entretenue avec la Présidente de l’Assemblée Nationale, Honorable Yawa Djigbodi Tségan ; le Ministre de l'Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, M. Payadowa Boukpessi ; le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Général Damehane Yark et le Garde des sceaux, ministre de la justice, M. Puis Agbetomey. La mission a ensuite rencontré les partis politiques ANC, CAR, UFC, MPDD, NET et UNIR ainsi que des candidats indépendants. Elle a eu des séances avec des représentants de la société civile et le groupe G5 des partenaires au développement.

Au cours de ces rencontres, la délégation conjointe a apprécié la disponibilité des différentes parties à discuter sur divers points importants, tels que la composition de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), le vote de la diaspora, la composition de la Cour constitutionnelle, le fichier électoral, et la question des libertés fondamentales des citoyens.

Les différents interlocuteurs togolais ont salué l’engagement des deux organisations à soutenir le Togo en ce moment important de son histoire et ont réaffirmé leur attachement à la paix et à la stabilité de leur pays ainsi qu’au respect des libertés et des droits de l’homme.

La délégation a encouragé les togolais à poursuivre leurs efforts pour la consolidation de la paix, de la démocratie et du développement durable. Elle a réitéré la disposition constante des deux organisations à accompagner et soutenir le peuple togolais.