Afrique : Caritas Togo à travers le projet Lumière et vie assiste les orphelins et enfants vulnérables

Report
from Caritas
Published on 13 Jun 2017 View Original

Kinshasa, le 13 juin 2017 (caritasdev.cd) : Le projet Lumière et vie de la Caritas Togo, dans l’Ouest de l’Afrique, assure la prise en charge des orphelins et enfants vulnérables (OEV en sigle) affectés et/ou infectés du VIH SIDA. L’OCDI/ Caritas Togo mène ce projet avec le cofinancement des trois partenaires. Il s’agit de la Caritas Allemagne, de l’Enfance Missionnaire (Kindermissionswerk) en Allemagne et du Secours Catholique/ Caritas France. Ce projet est exécuté depuis 2017, suite au projet pilote, pour une durée de trois ans et s’inscrit dans le domaine de la santé.

Il vise un groupe cible d’OEV, dont 600 enfants ayant des troubles psycho-affectifs, selon monsieur PLANTE Essossina Emmanuel, abordé par caritasdev.cd ce 9 juin 2017 lors d’un séjour de travail à Kinshasa, à Caritas Congo Asbl. Monsieur PLANTE Essossina Emmanuel est le Responsable du Service socio-économique et de Développement et le Référent DIRO de l’OCDI/Caritas Togo. Kara, Dapaong et Aneho sont les trois diocèses du Togo où ont lieu les activités du projet, rapporte caritasdev.cd.

Ce projet comprend quatre activités principales. La première consiste dans la prise en charge médicale et nutritionnelle des orphelins et enfants vulnérables. Cette prise en charge s’effectue dans la consultation médicale, l’hospitalisation, le suivi biologique et le renforcement en complément alimentaire des orphelins et enfants vulnérables. La deuxième activité a trait à la prise en charge psycho-affectif des enfants troublés. Cette prise en charge se base sur la méthodologie de la boite à mémoire. Cette dernière consiste à prendre les enfants atteints des troubles psycho-affectifs en camp durant 5 à 6 jours pour qu’ils découvrent pourquoi ils sont troublés, et comment ils projettent leur avenir et comment ils projettent reprendre conscience. La troisième activité, pour sa part, est axée sur la scolarisation des OEV. La quatrième activité porte sur l’appui aux familles d’accueil des OEV.

Ces activités se déroulent sous la coordination d’un staff technique qui en assure la gestion au quotidien. Ce staff technique est composé d’une coordination au niveau national et au niveau des centres de mise en œuvre dudit projet. La coordination nationale est composée d’un médecin coordonnateur, d’un comptable et d’un chargé d’assistance sociale. Au niveau des centres, il y a un responsable de projet, un psychologue, un assistant médical et un comptable à temps partiel.

Un projet en quatre activités

Il faut signaler que ces quatre activités se déroulent dans les trois diocèses par le biais des centres de mise en œuvre du projet Lumière et vie. Ces centres sont : le centre Vivre dans l’espérance au nord du Togo, le centre Sar-afrique presqu’au centre du pays et le centre Kouvé, situé au sud-est.

Lors d’un entretien avec caritasdev.cd, le Responsable du Service socio-économique et de Développement et Référent DIRO de l’OCDI/Caritas Togo a noté que dans l’exécution du projet Lumière et vie, il est possible de briser le cycle du VIH SIDA. PLANTE Essossina Emmanuel a aussi noté qu’il est possible de développer la charité et de briser la pauvreté. Il a souligné que la prise en charge des OEV au Togo devrait être pensée à l’échelle nationale.

Nestor Max LUTUMBA (Stagiaire/ UNIKIN)