Thailand

Thaïlande : témoignage et projets

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Déforestation et pollution marine

Depuis plus de vingt ans, de grandes étendues de mangrove ont été détruites dans les régions côtières afin de construire des fermes d'élevage de crevettes. Cette déforestation s'est accompagnée d'une pollution importante des eaux due à l'utilisation intensive de produits chimiques et d'antibiotiques pour neutraliser les bactéries et les maladies. La nourriture donnée aux crevettes dans les fermes d'élevage s'est, elle aussi, répandue dans les étangs puis les canaux, les rivières et la mer, provoquant la mort d'espèces aquatiques ou leur dispersion loin des côtes. La pollution liée à l'élevage des crevettes a nui à la pêche en rivière de certaines algues, comme l'algue Caulerpa racemosa. Dans certaines régions, la plupart des algues qui permettaient aux pêcheurs de se nourrir et de gagner des revenus ont disparu. Si la production des crevettes permet de faire des bénéfices à court terme, la mauvaise gestion des bassins d'élevage conduit à leur abandon au bout de deux ou trois années.

Pour restaurer ces étangs délaissés, Yadfon encourage les petits propriétaires à planter des palmiers nypa qui servent de refuge à la faune marine. Les longues feuilles des palmiers sont aussi utilisées comme chaume pour recouvrir les maisons ou comme matériel pour la construction des habitations. Elles servent également à fabriquer des paniers artisanaux.

Actuellement, 41 petits pêcheurs ont restauré leurs bassins abandonnés sur une étendue de 40 hectares. La plupart d'entre eux sont satisfaits de leur nouvelle activité. Yadfon continuera à encourager les pêcheurs à planter des palmiers nypa dans les anciens bassins et à empêcher la création de nouvelles formes d'élevage de crevettes dans les forêts de mangrove ou près des champs agricoles.

Pisit Charnsnoh, fondateur et président de Yadfon.

Habitat, pêche et développement durable

Provinces de Trang et Krabi

Reconstruction d'habitations, achat et réparation de bateaux et de matériels de pêche. Reforestation, préservation de la mangrove et de l'écosystème dans 29 villages représentant 25?000 personnes. Soutien aux activités et modes de vie des nomades de la mer.

Coût?: 355.000 euros

Partenaire local?: Yadfon

Mené par?: SPF de la région Ile-de-France, avec le soutien du mouvement sportif français, de Coordination Sud, de la Fondation du Grand Orient de France, du collectif sans-papiers de l'Ile-de-France

Terminé en 2008

Habitat et pêche

Khuraburi

Réalisation d'un village Haute qualité environnementale pour les sinistrés de Ban Bak Jok, des familles de pêcheurs, soit 265 personnes, et d'un avant-projet de coopérative. Achat de 15 bateaux de pêche, de moteurs et de matériel pour la fabrication de 10.000 casiers de pêche.

Coût?: 689.000 euros

Partenaire local?: Comité des sinistrés du village

Mené par?: Secours populaire (Association nationale), fédération SPF de l'Aveyron, SPF de la région Franche-Comté, SPF de la région Auvergne

Terminé fin 2007