La Suisse soutient l’évacuation humanitaire des travailleurs migrants par l’OIM depuis la Syrie

Report
from International Organization for Migration
Published on 05 Oct 2012 View Original

Suisse - L’Office fédéral suisse des migrations (ODM) a fait don de 300 000 dollars pour financer les opérations d’évacuation des travailleurs migrants les plus vulnérables pris dans la crise syrienne. L’OIM utilisera les fonds pour évacuer jusqu’à 250 ressortissants de pays tiers extrêmement vulnérables. Il s’agit notamment de mineurs, de personnes âgées, de femmes enceintes, de personnes détenues en raison de leur statut irrégulier, de cas médicaux et de ressortissants de pays qui n’ont aucune représentation diplomatique en Syrie.

La majorité des ressortissants étrangers en Syrie sont des employées domestiques originaires de plus de 23 pays, notamment d’Indonésie, des Philippines, du Soudan du Sud, d’Ethiopie, d’Inde et du Bangladesh. Beaucoup ont perdu leur emploi et sont aujourd’hui bloquées dans des zones de conflit et dans des situations à risque.

Leur retour vers leur pays d’origine est entravé par une série de facteurs. En effet, elles n’ont souvent pas de documents de voyage, ont contracté des dettes auprès des agences de recrutement, ne peuvent pas acheter de billets d’avion et vivent dans l’insécurité.

Le financement facilitera également la délivrance de visas de sortie, le transport en lieux sûrs et les examens médicaux avant le départ, ainsi que la distribution de nourriture, d’eau et de médicaments dans les zones de transit.

A ce jour, l’OIM a aidé quelque 2 000 migrants vulnérables à quitter la Syrie. Elle a reçu 6 000 demandes d’évacuation d’ambassades et de consulats en Syrie et dans les pays voisins. Au mois de juin, on comptait environ 120 000 travailleurs migrants en Syrie.

L’OIM a récemment lancé un appel de 20,7 millions de dollars pour poursuivre le rapatriement des migrants vulnérables de Syrie, la distribution d’aide non alimentaire en Syrie, au Liban et en Turquie et la mise à disposition de moyens de transport et de services médicaux aux réfugiés qui fuient la Syrie vers la Jordanie.

Le don de la Suisse porte le montant du financement reçu depuis juin 2012 à 3,3 millions de dollars. Les Etats-Unis, la Slovaquie, le Chili et le Fonds central des Nations Unies pour les interventions d’urgence (CERF) font partie des autres donateurs. Les EAU ont fait don de deux ambulances et de six bus pour transporter les réfugiés depuis la frontière syrienne vers le camp de Za’tari en Jordanie.

L’OIM a également alloué 900 000 dollars de son Mécanisme de financement pour les urgences migratoires (MEFM) pour fournir des services de secours aux personnes touchées par la crise syrienne.

Pour plus d’informations, veuillez contacter la

Division « Donor relations » de l’OIM à Genève Tel: + 41 22 717 92 71 Email: drd@iom.int

International Organization for Migration:
Copyright © IOM. All rights reserved.