2 ans de conflit, une situation humanitaire catastrophique

Report
from Première Urgence Internationale
Published on 15 Mar 2013 View Original

En Syrie, dans le sillage des « Printemps arabes », les premières manifestations ont débuté en mars 2011 à Damas et Deraa. Elles sont réprimées durement et les premières victimes tombent dans les jours qui suivent.

Le conflit s’enlise.

Deux ans après, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Sont recensés à ce jour : 1 million de réfugiés, 2 à 3 millions de déplacés internes. Le nombre de morts est estimé à 70 000. Pour l’Organisation des Nations Unies, « la Syrie entre dans la spirale d’une catastrophe absolue » : les populations civiles manquent des services de base.

Afin de les soulager, PU-AMI poursuit, en collaboration avec le Croissant rouge syrien, ses activités de distributions de biens de première nécessité pour près de 72 000 familles dans les régions de Damas, Homs, Hama ou Tartous. L’approvisionnement en eau potable continue également à Damas. La réhabilitation de six centres collectifs permettant d’accueillir des familles déplacées est finalisée à Damas et aux alentours. Les travaux s’achèvent dans douze centres, qui pourront rapidement accueillir de nouvelles familles. Aussi, PU-AMI soutient près de 450 000 personnes. Face à cette situation dont l’issue peine à être trouvée, PU-AMI entend renforcer ces activités auprès des populations syriennes dans leur pays mais également dans les pays limitrophes.

Au Liban, PU-AMI intervient afin de soutenir ces familles syriennes, contraintes à la fuite. Parties précipitamment, elles n’ont souvent pris que le strict minimum. Pour pallier ce dénuement, les équipes de PU-AMI fournissent des abris individuels et collectifs, réhabilitent ceux qui ont été partiellement endommagés, distribuent des biens de première nécessité, de la nourriture et de l’eau auprès de 120 000 réfugiés. Comme nous le précisait Hassan El Sayed, chef de mission PU-AMI au Liban, en décembre dernier : « nos équipes travaillent sans relâche pour aider les populations vulnérables. Mais nous avons besoin de plus de moyens pour assurer un toit, de l’eau propre et de la nourriture à des dizaines de milliers de personnes qui manquent aujourd’hui de tout… ». En effet, à fin février, le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés affirmait que plus de 300 000 Syriens avaient passé la frontière pour s'installer tant bien que mal au Liban. Selon les estimations, ce chiffre pourrait dépasser les 500 000 personnes en juin prochain.

À propos de PU-AMI en Syrie et au Liban

PU-AMI est présente en Syrie depuis mai 2008 et intervient dans le secteur de l’éducation, sur des projets de réhabilitation et construction d’écoles publiques, des activités de soutien scolaire et de formations professionnelles. Depuis juillet 2012, PU-AMI s’est positionnée auprès du Croissant rouge syrien afin de répondre aux besoins humanitaires des populations affectées par la crise interne.

En savoir plus sur la mission Syrie

Présente au Liban depuis 2001, PU-AMI vient maintenant en aide aux réfugiés syriens dans le Nord Liban depuis le mois de septembre. La priorité est d’aménager en urgence de nouveaux abris et d’améliorer les existants. Les équipes de PU-AMI améliorent l’accès à l’eau par la distribution de réservoirs, de filtres, de matériel pour aménager des toilettes, des douches et de quoi faire la cuisine dans un environnement sain.

En savoir plus sur la mission au Liban