Suriname + 3 more

Partenariat entre Télécoms Sans Frontières et les Nations Unies : TSF nommé « Premier Intervenant » dans le cadre du Cluster des Télécommunications d'Urgence

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Pau - 11 Octobre 2006. Télécoms Sans Frontières (TSF), le Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies (OCHA) et le Fond des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) ont officiellement annoncé, le mercredi 4 octobre à New York, un partenariat afin de fournir des moyens de télécommunications à la communauté humanitaire sur toutes les crises du monde entier.

Dans le cadre de la réforme des Nations Unies, TSF a été nommé « Premier Intervenant » du Cluster des Télécommunications d'Urgence (plus connu sous le nom de Emergency Telecoms Cluster - ETC). Créé par OCHA et supervisé par UNICEF, le ETC a pour objectif de mutualiser les moyens de télécommunications sur les urgences humanitaires en regroupant les acteurs télécoms terrain et en répartissant les rôles sur trois phases. Télécoms Sans Frontières aura pour rôle d'ouvrir des Centres Télécoms pour la communauté humanitaire pendant les trente premiers jours qui suivent le déclenchement d'une crise et assurera également la transition vers des moyens à plus long terme afin de couvrir toute la phase d'urgence des missions.

C'est la première fois qu'UNICEF signe un partenariat mondial avec une Organisation Non Gouvernementale (ONG). « Sur les crises humanitaires, Il existe un besoin urgent pour de la nourriture, de l'eau, des abris, des médicaments» déclare Ann M. Veneman, Directrice Générale d'UNICEF. «Toute cette aide ne serait pas possible sans des moyens de communication fiables déployés rapidement. Des communications rapides sauvent des vies »

Jan Egeland, Secrétaire Adjoint des Nations Unies pour les affaires humanitaires ajoute : « Comme cela fut démontré récemment au Suriname et en Indonésie, ce programme fournira des services de télécommunications fiables pour que les acteurs de l'humanitaire puissent accomplir de manière efficace leur mission et sauver des vies dans les premières heures qui suivent une crise. Ce sont des partenariats réussis, tels que celui-ci, entre le public et le privé, dont nous avons besoin pour faire face à l'augmentation des urgences humanitaires dans le monde.»

Grâce à ces accords, jusqu'à quatre équipes TSF pourront ainsi être déployées en moins de 24 heures, avec des équipes d'intervention de l'ONU, pour faire face aux catastrophes naturelles et aux crises humanitaires n'importe où dans le monde. Ces équipes d'experts en télécommunications seront parmi les premières à être dépêchées sur le terrain où elles établiront des centres de télécommunications d'urgence qui fourniront aux secouristes de l'ONU, d'ONG et des gouvernements locaux, des connections téléphoniques, Internet, vidéo et de télécopie fiables, et une assistance technique en utilisant des équipements satellites, WiFi et GSM. Les secouristes ont besoin de ces systèmes de communication pour assurer la logistique, la coordination et l'évaluation de leurs opérations.

Ces accords sont l'aboutissement de quinze années d'action humanitaire des fondateurs de TSF (dont huit avec TSF), Jean-François Cazenave, Président, et Monique Lanne-Petit, Directrice. C'est aussi la reconnaissance du concept humanitaire unique de TSF et de l'efficacité des équipes de l'organisation. L'accès à des télécommunications fiables dans les premières heures qui suivent une crise renforce la coordination des agences qui sauvent des vies et répondent aux besoins des victimes.

Jean-François Cazenave déclare : « Ce partenariat nous permettra de nous déployer plus souvent, même sur les crises humanitaires oubliées. S'il paraît naturel, depuis plus de trente ans, aux industries alimentaires et pharmaceutiques d'aider les ONG dans leurs actions humanitaires, c'est avec le même engagement que les industries des télécoms et des nouvelles technologies doivent nous aider à sauver des vies. »

En 2006, dans le cadre de ce mandat, les équipes de TSF ont déjà été déployées quatre fois pour assister les opérations d'intervention de l'ONU: au mois de mai, à la suite d'inondations torrentielles au Suriname; au mois de juin, en Indonésie (Java), à la suite d'un important tremblement de terre; et deux fois d'août à septembre, au Liban et en République démocratique du Congo.

Télécoms Sans Frontières souhaite remercier tous ses partenaires qui ont cru en son action et sans qui cette étape historique dans son développement n'aurait pu être franchie.

A propos de TSF

Télécoms Sans Frontières : première ONG humanitaire spécialisée en télécommunications d'urgence.

Disposant d'un centre de veille permanent, et grâce notamment à ses bases opérationnelles, en France, au Nicaragua et en Thaïlande, les équipes de techniciens et de logisticiens de TSF peuvent, dès l'annonce d'une catastrophe ou d'un conflit, intervenir n'importe où dans le monde en moins de 24 heures et installer en quelques minutes un centre opérationnel sur les lieux mêmes de l'événement.

Ce centre de télécommunications facilite la coordination des secours et offre un soutien aux populations sinistrées en créant un lien avec le monde extérieur, rompant ainsi leur isolement.

En 2005, TSF est intervenu dans 10 pays au bénéfice de près de 50 000 personnes et de 250 ONG et agences onusiennes.

Télécoms Sans Frontières est membre du groupe de travail des Nations Unies sur les télécommunications d'urgence (WGET), partenaire du Département d'Aide Humanitaire de la Commission Européenne (ECHO) et membre du Conseil International des Agences Bénévoles (ICVA).