Sudan

Déclaration de la présidence au nom de l'Union européenne sur la prise de fonction de la nouvelle présidence soudanaise le 9 juillet

Source
Posted
Originally published
P 071/05

Bruxelles, le 11 juillet 2005 - L'Union européenne se félicite vivement de la prise de fonction, en ce 9 juillet 2005, de la présidence du nouveau gouvernement d'unité nationale au Soudan. Il s'agit d'une étape décisive et historique dans la mise en œuvre de l'Accord global de paix signé le 9 janvier 2005, qui a mis un terme à plus de vingt ans d'une guerre civile impitoyable.

L'UE réaffirme qu'elle est résolue à aider les Soudanais à mettre en œuvre cet accord, qui ouvre la voie à un système de gouvernement plus transparent, pluraliste et démocratique. L'UE invite la nouvelle présidence soudanaise à constituer rapidement, dans son intégralité, le gouvernement d'unité nationale et à veiller à ce que chacun puisse participer à la mise en œuvre de l'accord. À cette fin, nous saluons également la signature de l'accord, le 18 juin dernier, entre les parties et l'Alliance démocratique du Nord.

Il ne saurait y avoir de paix globale au Soudan sans qu'il soit mis fin au conflit du Darfour. L'UE exprime l'espoir que la nouvelle présidence prendra d'urgence des mesures pour résoudre, par des moyens pacifiques, la crise qui frappe cette région. La nouvelle présidence doit en outre continuer d'agir avec retenue dans l'Est du pays.

La Bulgarie et la Roumanie, pays en voie d'adhésion, la Turquie et la Croatie*, pays candidats, la Bosnie-Herzégovine, l'ancienne République yougoslave de Macédoine et la Serbie-Monténégro, pays du processus de stabilisation et d'association et candidats potentiels, l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège, pays de l'AELE membres de l'Espace économique européen, ainsi que l'Ukraine et la république de Moldavie, se rallient à la présente déclaration.

* La Croatie continue à participer au processus de stabilisation et d'association.