Sri Lanka + 1 more

Tsunami : mission humanitaire accomplie?

Source
Posted
Originally published


La générosité des français a été exceptionnelle pour venir au secours des rescapés du Tsunami, ce gigantesque raz-de-marée du 26 décembre dernier en Asie du sud-est. Soulignons aussi que les collectivités locales, les entreprises, les Agences de l'eau se sont très fortement mobilisées. Que les médias ont très largement couvert le drame en appelant à la générosité, s'associant parfois à l'action des organisations humanitaires. Beaucoup de pays, dont la France, l'Union Européenne, l'ONU, ont réagit immédiatement et sont toujours actifs aujourd'hui.

Enfin, certains ont déclaré que c'était plus d'argent qu'il n'en fallait, le débat a été vif et la question se pose toujours.

6 mois après le tsunami quel premier bilan pouvons-nous faire ? A SOLIDARITES nous souhaitons répondre par les trois prises de position suivantes.

1- D'abord et avant tout remercier les donateurs pour leur générosité. Ensuite, considérer que chaque organisation humanitaire est personnellement responsable de ce qu'elle dit et fait.

- A SOLIDARITES nous avons décidé d'affecter 100% des dons reçus pour les rescapés du Tsunami, de tenir une comptabilité séparée pour ces fonds, d'informer régulièrement nos donateurs et partenaires (site : www.solidarites.org) et nous allons employer 100% des fonds reçus en 2005, soit 3,65 ME à ce jour (cf. tableaux détaillés ci-dessous).

2- Nous constatons, selon des études et sondages récents, que 81% des français s'intéressent toujours au Tsunami et que 78% d'entre eux se considèrent mal informés sur les actions de reconstruction. Nous avons collectivement un devoir d'information à assumer.

- Avec 20 volontaires au Sri Lanka (Ampara) et en Indonésie (Meulaboh, Ile de Sumatra), SOLIDARITES réalise actuellement dans chaque pays 3 programmes de post-urgence et de reconstruction : accès à l'eau potable et à l'hygiène, déblaiement et recyclage des débris pour permettre la reconstruction de l'habitat et des routes, relance de la pêche (filets, bateaux, moteurs, nettoyage des fonds marins), relance de la riziculture, réhabilitation et construction d'écoles. Des fiches détaillées et des images sont disponibles sur demande auprès de la communication de SOLIDARITES.

Nous invitons les journalistes, les médias, nos partenaires à venir se rendre compte par eux-mêmes des programmes d'aide en cours ou déjà réalisés.

3 - Pour le présent et l'avenir, nous constatons aujourd'hui :

- Que nos programmes répondent aux besoins immédiats des populations affectées dans des zones côtières et rurales.

- Que nous sommes simultanément dans la post-urgence et la reconstruction, et que cela demande du temps pour atteindre l'autonomie des populations.

- Que nous pouvons d'ores et déjà anticiper une troisième phase d'accompagnement pour des populations, des zones ou des besoins négligés, voire oubliés dans des pays où un pourcentage élevé de la population vivait déjà au dessous du seuil de pauvreté.

- Que nous avons à coopérer étroitement avec les autorités et les associations locales pour préparer l'avenir tout en améliorant la coordination des intervenants et en évaluant systématiquement notre action humanitaire.

- Que nous devons développer l'information auprès de nos donateurs et partenaires sur l'emploi des fonds et la réalisation des programmes humanitaires mis en œuvre.

- Que le drame du Tsunami a mobilisé de manière exceptionnelle de nombreux acteurs (ONG, médias, pouvoirs publics, collectivités locales, entreprises, Agences de l'eau, etc…) qui doivent mener à terme cette mission et qui pourraient demain se mobiliser ensemble à nouveau pour d'autres causes comme le Darfour au Soudan ou l'Ituri (RDC).

- Que nous sommes à la disposition des journalistes pour rendre compte de notre action humanitaire au Sri Lanka et en Indonésie.

- Enfin, que nous devons anticiper notre départ et penser à ce que nous laisserons derrière nous.


Tableaux des ressources et des emplois au 31 mai 2005
Fonds reçus pour le Tsunami :
%
Valeur (€)
Donateurs Privés
13%
482 000
Entreprises et Collectivités (inclut leurs salariés)
23%
824 000
Agence de l'Eau Seine Normandie
18%
670 000
Fondation de France
7%
250 000
Union Européenne
15%
535 000
Gouvernement français
24%
890 000
Total Recettes: Urgence Asie
100%
3 651 000

Emploi des fonds reçus pour le Tsunami :
%
Valeur (€)
dépensé fin mai 2005
Actions Humanitaires - Sri Lanka
35%
1 270 000
598 00047%
Actions Humanitaires - Indonésie
1. 51%
1 847 000
221 00012%
Frais du Siège
8%
291 000
121 00042%
Frais de Communication et Collecte de Fonds
6%
203 000
173 00085%
A affecter
1%
40 000
00%
Dépenses affectées à l'Asie
100%
3 651 000
1 113 00030%
NB - Ce budget représente 6 programmes actuellement mis en œuvre au Sri Lanka et en Indonésie, dont le dernier arrivera à échéance le 31 décembre 2005. D'autres initiatives viendront compléter notre action au-delà de cette échéance.

Contacts presse: Alain Boinet, 06.82.59.29.07 , ou 01.43.15.13.13

Pour soutenir l'aide humanitaire d'urgence de SOLIDARITES
Envoyer vos dons à : SOLIDARITES - BP 100- 75020 Paris

ou à

SOLIDARITES - Villa Souchet – 105 Avenue Gambetta - 75020 Paris
Pour en savoir plus sur SOLIDARITES, consultez notre site Internet : www.solidarites.org