Somalia + 11 more

87 millions de dollars sont nécessaires pour soutenir l'accès équitable au vaccin et atténuer les effets de la COVID-19 en Afrique de l’Est et dans la Corne de l'Afrique

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Une équipe de l'OIM fournit une aide médicale aux migrants arrivant du Yémen à Obock, Djibouti. © OIM Djibouti 2020

Nairobi - La pandémie de COVID-19 a fortement affecté la vie de milliers de migrants, de déplacés internes et de communautés d'accueil en Afrique de l’Est et dans la Corne de l'Afrique, rendant vulnérables de nombreuses personnes, communautés et économies, qui ont besoin d’un soutien et d’une protection supplémentaires.

Les restrictions de circulation et les mesures induites par la COVID-19 ont un impact direct sur la vie quotidienne des déplacés internes, des réfugiés et des communautés d'accueil, en particulier dans les pays où de nombreuses personnes dépendent des envois de fonds.

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) recherche environ 87 millions de dollars pour soutenir les activités vitales de réponse et de relèvement dans l'Est et la Corne de l'Afrique.

Les fonds sollicités dans le cadre du Plan stratégique de réponse et de relèvement à la COVID-19 2021 pour l'Afrique de l’Est et la Corne de l'Afrique garantiront la poursuite et l'intensification des services essentiels de santé et autres. Les fonds permettront à l'OIM d'atténuer les effets à long terme de la pandémie et d'éclairer les efforts de réponse et de relèvement en suivant l'impact de la COVID-19 sur la mobilité humaine, et en renforçant la prise de décision basée sur des preuves.

L'OIM continuera également à plaider pour un accès équitable à la vaccination contre la COVID-19 pour les populations vulnérables, notamment les migrants, les déplacés internes et les communautés touchées.

« Alors même que les pays commencent à déployer des programmes de vaccination pour enrayer la pandémie, les migrants et autres groupes vulnérables risquent d'être laissés de côté », a déclaré Mohammed Abdiker, Directeur régional de l'OIM pour l’Afrique de l’Est et la Corne de l'Afrique.

« Les migrants demeurent parmi les plus vulnérables à la perte de possibilités économiques, à l'expulsion et à l'absence de domicile, ainsi qu'à la stigmatisation et à l'exclusion des services essentiels. »

Dans toute la région, les moyens de subsistance ont été perturbés et l'accès aux soins de santé reste limité. De nombreuses communautés accueillant des déplacés internes n'investissent pas suffisamment dans la santé, l'eau et l'assainissement. Elles vivent souvent dans des zones surpeuplées avec un accès limité à des abris et ressources adéquats et à des informations fiables.

La région comprend également des pays qui subissent des crises humanitaires complexes et des conflits prolongés qui ont été aggravés par la pandémie.

L'OIM travaillera avec les gouvernements et les partenaires pour soutenir l'inclusion des migrants dans la planification du relèvement et du développement, ainsi que dans les mesures de relèvement socioéconomique à moyen et long terme.

Le Plan de réponse stratégique contre la COVID-19 est aligné sur le Plan stratégique mondial de réponse et de relèvement de l'OIM.

La Plateforme mondiale de réponse aux crises de l'OIM donne un aperçu des plans et des besoins de financement de l'OIM pour répondre à l'évolution des besoins et des aspirations de ceux qui sont touchés par la crise et le déplacement ou qui risquent de l’être en 2021 et au-delà.

Pour plus d'informations, veuillez contacter Yvonne Ndege, Communication régionale et porte-parole pour l'Afrique de l’Est et la Corne de l'Afrique, Tel : +254797735977, Email : yndege@iom.int

International Organization for Migration
Copyright © IOM. All rights reserved.