Sierra Leone + 2 more

Bulletin d'information No. 649 pour l'Afrique de l'Ouest

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
NATIONS UNIES
Bureau de coordination des affaires humanitaires
I R I N pour l'Afrique de l'Ouest
Tel: + 225 20-21-73-54
Fax: + 225 20-21-63-35
E-mail: irin-wa@irin.ci

SIERRA LEONE: Il faudra importer davantage de céréales cette année

La Sierra Leone devra importer 329 000 tonnes de céréales cette année pour compenser un déficit et nourrir sa population de quelque 4,5 millions d'habitants, indique la FAO dans un rapport publié vendredi. Selon les estimations, les importations pour 1999 s'élevaient à 290 000 tonnes, soit 13 pour cent de moins que pour cette année.

Au cours des sept années de guerre, les planteurs ont perdu leurs semences, leurs outils et leurs autres biens capitaux. Les destructions d'infrastructures et d'ouvrages ruraux ont été massives. Les familles de planteurs ont été déplacées et la main d'ouvre manque, explique la FAO.

Cette année, la production céréalière est estimée à 181 000 tonnes. Sur 5,24 millions d'hectares de terres arables dans le pays, environ 12 à 15 pour cent sont cultivés, précise la FAO dans son rapport, basé sur une évaluation réalisée entre le 29 novembre et le 11 décembre 1999.

[Le rapport est disponible sur le site internet http://www.fao.org/giews/ ]

NIGERIA: Trois morts dans un conflit frontalier entre Etats

Trois personnes au moins sont mortes et plusieurs autres blessées, en fin de semaine dernière, dans un affrontement entre deux communautés du Niger Delta, au sud-est du Nigeria, a rapporté samedi le quotidien 'The Guardian'.

Les communautés du Cross River et de l'Akwa Ibom se disputent la propriété d'une zone à la frontière entre les deux Etats. Lundi, le Vice-Président Atkiu Abubakar devait s'entretenir à Abuja avec les gouverneurs des deux Etats pour les aider à résoudre le différend.

La course aux ressources et le climat de méfiance qui en découle parfois seraient l'un des facteurs principaux des conflits qui opposent les communautés ethniques les unes contre les autres au Nigeria.

[Voir dossier séparé intitulé 'NIGERIA: IRIN Focus on conflict in the Niger Delta']

NIGERIA: Alerte au trafic d'armes aux frontières

Les agences de sécurité ont renforcé leur surveillance des ports de mers et aux frontières terrestres du Nigeria, en réponse à des rapports des services de renseignement annonçant une tentative d'introduction d'armes de contrebande dans le pays, à bord d'un navire en provenance d'Europe, a rapporté lundi 'The Guardian'.

Le bateau, qui contiendrait plus de 5 000 fusils ainsi que des missiles et d'autres engins explosifs, a mouillé au large d'Abidjan le 30 janvier dernier, pour permettre aux trafiquants de trouver les moyens d'entrer au Nigeria, indique le quotidien.

Selon 'The Guardian', le service de renseignement nigérian, 'National Intelligence Agency' (NIA), a déclaré ne pas connaître l'identité des importateurs des armes et l'usage qu'ils comptent en faire, mais soupçonne que ces armes pourraient être utilisées par des groupes d'activistes pour provoquer des troubles.

AFRIQUE DE L'OUEST: Le Nigeria signe un contrat de fourniture de gaz avec ses voisins

Le Nigeria a signé un contrat de fourniture de gaz naturel au Bénin, au Ghana et au Togo, pour satisfaire leurs besoins en énergie, a rapporté 'The Guardian'. Au cours de la première phase du projet, le Nigeria devrait exporter 50 millions de pieds cubes de gaz par jour aux trois autres pays, d'ici l'an 2002.

SENEGAL: Mary Robinson se félicite de l'inculpation d'Hissène Habré

L'inculpation au Sénégal de l'ancien dirigeant tchadien Hissène Habré est une nouvelle confirmation de ce que même les plus hauts représentants d'un Etat peuvent être poursuivis n'importe o=F9 dans le monde pour actes de torture et autres crimes, a déclaré vendredi le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'Homme, Mary Robinson.

"Le message véhiculé par la décision de Dakar est clair", a-t-elle dit. "Ceux qui commettent, ordonnent ou tolèrent des actes de torture et autres graves violations des droits de l'Homme ne peuvent plus être s=B9rs de jouir d'une retraite paisible".

Le Sénégal est signataire de la Convention des Nations Unies Contre la Torture, qui oblige les Etats à poursuivre en justice ou extrader les présumés coupables d'actes de torture qui entrent sur leur territoire. Répondant à cette obligation, le gouvernement sénégalais ne s'est pas opposé à la tentative de dépôt d'une plainte contre M. Habré.

Un collectif d'organisations locales et internationales de défense des droits de l'Homme et neuf survivants tchadiens d'actes de torture ont déposé plainte auprès d'un tribunal de Dakar la semaine dernière, pour que M. Habré soit traduit en justice. Leur plainte détaille des centaines de cas d'assassinats politiques, de torture et de disparitions.

Le juge d'instruction, Demba Kandji, a inculpé M. Habré, 57 ans, d'actes de torture et autres crimes mais a rejeté les accusations de crimes contre l'humanité. M. Habré vit au Sénégal depuis son renversement, en 1990, par l'actuel président du Tchad, Idriss Déby.

SENEGAL: Lancement de la campagne électorale

La campagne pour les élections présidentielles du 27 février prochain, au Sénégal, a débuté dans le calme ce dimanche, ont rapporté les agences de presse.

Le mieux placé des sept candidats qui affrontent le président actuel, Abdou Diouf, (à la tête du Sénégal depuis janvier 1981), est Abdoulaye Wade, qui se présente pour la cinquième fois consécutive. M. Wade préside une coalition de six partis d'opposition dénommée 'Coalition pour l'Alternance 2000' (CA-2000), dont fait partie son Parti démocratique sénégalais.

Lançant sa campagne à Mbake, une ville à 170 km à l'est de Dakar, il a rappelé l'exigence de l'opposition que soient annulés les bulletins imprimés en Israël qui, selon l'opposition, ont été fabriqués dans l'intention de truquer le scrutin.

Samedi, CA-2000 a proposé un boycott de trois jours du temps d'antenne à la télévision alloué à tous les candidats. Cependant, une autre alliance de 20 partis, dénommée Front pour la régularité et la transparence des élections (FRTE) n'avait pas encore pris de décision à cet égard en début de journée lundi.

M. Diouf, qui se présente sous la bannière du Parti socialiste, affrontera également son ancien ministre de l'information et de l'intérieur, Djibo Ka, soutenu par l'Union pour le Renouveau démocratique. Les autres prétendants incluent Moustapha Niasse, président de l'Alliance des Forces de Progrès, et l'ancien ministre de l'éducation, Iba Der Thiam, qui dirige le parti CDP/Garab-Gui.

AFRIQUE: Les Etats sahélo-sahariens signent une Charte sur la Sécurité

Une charte sur la sécurité visant à préserver la paix des deux côtés du Sahara et à rejeter l'usage de la force comme moyen de résoudre les conflits régionaux, a été signée samedi par la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (COMESSA).

Les 11 signataires incluent Djibouti, la Gambie et le Sénégal, qui ont été admis dans l'organisation sous-régionale lors du sommet de N'Djaména, au Tchad, les 3-5 février derniers. Les autres membres de la COMESSA sont le Burkina Faso, l'Erythrée, la Libye, le Mali, le Niger, la République Centrafricaine, le Soudan et le Tchad.

Selon l'AFP, la COMESSA, fondée à l'initiative de la Libye en février 1998, a pour objectif de promouvoir l'intégration économique, politique et culturelle dans la région.

"Nous devrions penser à créer les Etats-Unis d'Afrique", a déclaré au sommet le dirigeant libyen Muhammar Khaddafi. L'unification politique de l'Afrique a été proposée pour la première fois, il y a une quarantaine d'années, par le premier président du Ghana, Kwame Nkrumah.

Le siège permanent de la COMESSA sera à Bamako, au Mali, tandis que le prochain sommet se tiendra à Khartoum. Selon la Pana, la conférence a également décidé de tenir des sessions ministérielles dans divers secteurs, notamment l'énergie, le développement rural, la jeunesse et la culture, la défense, le transport et les communications.

Abidjan, le 7 février 2000

[FIN]

[IRIN-WA: Tel: +225 20 217354 Fax: +225 20 216335 e-mail: irin-wa@irin.ci]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.reliefweb.int/IRIN ]