Serbia + 1 more

Kosovo: Déclaration du Porte-parole du Quai d'Orsay

Source
Posted
Originally published
(Paris, 9 février 2000)

1) Dans le contexte annoncé par le Représentant spécial du Secrétaire général au Kossovo, d'un besoin urgent de financement complémentaire pour le budget du Kossovo, la France a décidé d'accorder pour l'année 2000 une aide complémentaire exceptionnelle, sur le fonds d'urgence humanitaire, d'un montant de 15 MF, répartis entre:

- une contribution de 12 MF budget de la MINUK, destinée notamment au paiement des 400 juges qui viennent d'être nommés. Cette opération d'urgence doit se faire dans les meilleurs délais d'ordonnancement possible.

- un appui de 3 MF aux programmes prévus par M. Bernard Kouchner dans le cadre de l"Agenda pour la coexistence pacifique". Ces programmes sont destinés à fournir des services élémentaires aux minorités dans les zones où elles se trouvent, en facilitant leur accès aux services publics et administratifs, soit via des ONG, soit directement par la MINUK.

2) Je rappelle que la France contribue déjà au budget de la MINUK:

- pour 211 MF dans le cadre de sa contribution obligatoire pour la période du 10 juin 1999 au 30 juin 2000.,

- pour environ 40 MF (clé de 17,5pour cent) dans le cadre de la contribution de 35 M € au budget de la MINUK annoncée par la Commission européenne.,

- avait déjà versé en 1999 une aide exceptionnelle de 30 MF au budget de la MINUK, et de 20 MF pour un programme spécial de logements de la MINUK (programme "toits").

3) Ces chiffres ne prennent naturellement pas en compte le financement de notre contribution à la MINUK via le budget de l'OSCE (93 MF pour la même période), notre effort en faveur de la reconstruction, notre aide humanitaire ou encore notre effort militaire au Kossovo.