Serbia + 1 more

Initiative humanitaire FOCUS: bilan positif pour les quatre pays participants

Source
Posted
Originally published
Quatre pays ont apporté leur soutien à FOCUS, l'initiative d'aide humanitaire en République fédérale de Yougoslavie (RFY): la Fédération de Russie, la Grèce, l'Autriche et la Suisse. Le 14 février 2000, les quatre membres du groupe de conduite de FOCUS se sont rencontrés à Genève afin de dresser le bilan des résultats obtenus. Il s'agissait de Sergeï Shoigu, vice-premier ministre et ministre Emercom de la Fédération de Russie, Albert Rohan, secrétaire général du ministère autrichien des affaires étrangères, Alex Rondas, délégué extraordinaire du ministre grec des affaires étrangères et l'ambassadeur suisse Walter Fust. Lors de cette réunion, le groupe de conduite a passé en revue les actions humanitaires menées en République fédérale de Yougoslavie et rendu public le rapport final. Il a également été question des futurs projets bilatéraux d'action humanitaire en RFY. Les efforts de l'initiative d'aide humanitaire FOCUS ont été récompensés et ont permis de jeter les bases d'actions futures.

C'est au printemps 1999, juste après le début des frappes de l'OTAN sur le territoire yougoslave, qu'a été lancée l'initiative humanitaire FOCUS sous l'impulsion de plusieurs ministres européens des affaires étrangères. Le but était de faire parvenir une aide humanitaire à toutes les victimes du conflit, les organisations humanitaires internationales indépendantes (ONU, Croix rouge, ONG et OG) ayant interrompu presque totalement leur aide avec le début des bombardements dans la province du Kosovo et d'autres parties du pays, le 24 mars 1999.

FOCUS en cinq objectifs

FOCUS avait à l'époque cinq objectifs :

1) apporter une aide humanitaire aux victimes du conflit;

2) établir une présence dans la province du Kososvo;

3) réaliser des missions d'évaluation des conséquences du conflit;

4) trouver des solutions pour organiser le retour de la communauté humanitaire;

5) encourager les efforts de paix par des activités humanitaires.

Un accord («Memorandum of Understanding») a par la suite été signé avec les autorités de la République fédérale de Yougoslavie. Il définissait les modalités et les principes auxquels FOCUS devait se conformer pour réaliser ses actions humanitaires. Suivant les conditions-cadre, 2000 tonnes d'aide ont été acheminées et réparties entre les provinces du Kosovo, de Serbie et du Monténégro et ce, pendant et après le conflit. Des bureaux régionaux ont été ouverts à Belgrade, Podgorica et Pristina, ainsi qu'à Nis après la fin des bombardements. Des missions d'évaluation sur les effets du conflit sur la santé publique, l'environnement, l'écologie, le chauffage et l'approvisionnement en médicaments ont été menées dans toute la République fédérale de Yougoslavie. Les résultats ont été mis à la disposition des principaux acteurs humanitaires internationaux. Les équipes de spécialistes de FOCUS ont mené à bien plusieurs actions de décontamination à Pancavo, Pristina, Nis et Smederovo. Sous la direction de l'UNMIK (United Nations Mission in Kosovo), les experts de FOCUS ont également participé au déminage humanitaire de la province du Kosovo. FOCUS a en outre mis en oeuvre toute une série d'autres projets humanitaires, comme l'installation de systèmes de chauffage dans les écoles et les hôpitaux. Environ dix millions de francs ont été investis pour l'aide humanitaire en RFY dans le cadre de l'initiative FOCUS.

=C0 l'automne dernier, compte tenu du décuplement des efforts humanitaires dans la province du Kosovo, le groupe de conduite de FOCUS a décidé de recentrer les moyens financiers de l'initiative FOCUS sur la Serbie et le Monténégro. L'initiative ayant été conçue comme une opération d'aide d'urgence, il a également été décidé d'arrêter les activités FOCUS en RFY en février 2000 et de transmettre certains programmes à d'autres acteurs opérant sur le terrain à plus long terme. Certains pays participant à l'initiative FOCUS ont toutefois décidé de mettre en oeuvre des projets humanitaires bilatéraux en divers lieux de la République fédérale de Yougoslavie. Ces efforts bilatéraux, qui portent sur divers domaines o=F9 les besoins sont importants et o=F9 l'aide internationale est encore toujours limitée, seront aussi poursuivis dans le futur.

Un bilan positif et des activités bilatérales

Au cours de la rencontre d'aujourd'hui, les membres du groupe de conduite ont passé en revue toutes les activités FOCUS et leurs divers aspects en République fédérale de Yougoslavie. Le groupe de conduite a également donné des informations sur les projets bilatéraux futurs des états qui le composent. Le programme environnemental des Nations Unies (United Nations Environment Programme, UNEP) a pour sa part présenté ses projets en matière d'environnement dans la région. Le rapport final FOCUS sur les activités en RFY a été débattu et rendu public. Des rencontres bilatérales ont également eu lieu aujourd'hui afin de discuter de sujets d'intérêt commun.

En l'absence des acteurs humanitaires traditionnels en République fédérale de Yougoslavie, FOCUS a tenté de relancer l'aide humanitaire aux victimes du conflit. Ces actions humanitaires ont été menées selon les principes humanitaires communément acceptés et conformément aux règles des Conventions de Genève. Les efforts humanitaires de l'initiative FOCUS ont eu des résultats positifs. L'expérience aura également permis d'acquérir tout un savoir-faire qui pourrait être utile lors d'une future collaboration, lorsqu'il s'agira de combler d'éventuelles lacunes en matière d'aide humanitaire.