Serbia + 1 more

France/Kosovo: Communiqué du Ministre des affaires étrangères

Source
Posted
Originally published
(16 février 2000) - Les Directeurs politiques des pays qui ont une responsabilité particulière dans l'action de la KFOR et de la MINUK, l'Allemagne, les Etats-Unis, la France, l'Italie et le Royaume-Uni, se sont rendus à Pristina aujourd'hui 16 février afin de rencontrer M.Bernard KOUCHNER, représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, le Général REINHARDT, Commandant de la KFOR, ainsi que des responsables kosovars, M.RUGOVA, THAQI et QOSJA.

Cette visite intervient dans un contexte particulièrement difficile et les directeurs politiques ont tenu à apporter leur soutien à la MINUK et à la KFOR qui représentent l'effort conjoint de la communauté internationale pour atteindre les objectifs de la résolution 1244. Au cours de leur entretien avec les leaders kosovars, ils ont souligné que la communauté internationale fait un investissement considérable tant financier qu'en personnel au Kosovo.

Ils ont rappelé que notre objectif est de construire des structures démocratiques pour mettre en place l'autonomie administrative du Kosovo. La communauté internationale réunit tous ses efforts pour la mise en oeuvre de la résolution 1244, en tenant compte de la réalité du terrain.

En raison même de cet investissement, la communauté internationale est en droit de demander aux responsables kosovars de prendre leur responsabilité, ce qui implique de démanteler les structures parallèles et de mettre fin au système de taxation illégale, d'arrêter la violence.

La Communauté internationale ne permettra pas aux extrêmistes de diviser le Kosovo, ni d'en chasser les minorités. La poursuite de notre soutien à un Kosovo autonome dépend du succès des leaders kosovars à lutter contre la violence o=F9 qu'elle se manifeste, de leur succès à expulser les extrêmistes et de leur plein soutien à l'action de la MINUK et de la KFOR.

Ce qui est en jeu, c'est l'avenir du Kosovo et le soutien actif de la communauté internationale.