Serbia + 1 more

France/Kosovo: Actualités de la Brigade Multinationale Nord de Mitrovica: Période du 02 au 14 Fév. 2000

Source
Posted
Originally published
Evénements

Période du 10 Février au 14 Février 2000

Du 10 au 12 Février la Brigade Multinationale Nord a connu un retour au calme. Le 13 Février, de nouveaux incidents ont provoqué l'intervention des unités de la Brigade Multinationale Nord entraînant des blessés dans les différentes communautés et provoquant une quarantaine d'arrestations.

Suite à des actions hostiles de la part de tireurs isolés, et afin d'éviter un surcroit de violence, la Brigade a lancé des opérations de ratissage pour les débusquer et porté la durée du couvre-feu à douze heures - de 18 à 6 heures. Deux soldats français ont été blessés.

Période du 02 Janvier au 10 Février 2000

Dans la nuit du 3 au 4 Février, des affrontements se sont déroulés au nord de la ville de Mitrovica. La tension entre les différentes communautés s'était ravivée à la suite d'un attentat perpétré le 2 Février contre un autobus de l'UNHCR (Haut Commissariat aux Réfugiés).

En effet, le 2 Février, l'autobus qui effectuait une rotation hebdomadaire de Mitrovica à Banja, via Srbica, a fait l'objet d'un tir de roquette à proximité de cette localité, entraînant la mort de deux personnes et blessant trois autres qui ont été immédiatement transportées au groupe médico-chirurgical tenu par les militaires français à Mitrovica.

A la suite de cet attentat des mesures de vigilance particulières ont été mises en oeuvre. Simultanément, les ponts ont été fermés et les mesures de sécurité renforcées adoptées ont permis d'assurer la sécurisation des quartiers les plus sensibles du nord de Mitrovica.

Le 3 février, vers 21 heures, des troubles ont éclaté dans Mitrovica, provoquant morts et blessés dans les différentes communautés. Dès le début des affrontements, les éléments de la Brigade multinationale Nord déjà déployés ont été renforcés. L'attroupement consécutif des deux communautés autour du pont a été ensuite maîtrisé par les militaires de la Brigade Nord en particulier par l'escadron de gendarmerie mobile du 18/1 de Satory et la compagnie de réserve opérationnelle du 3=B0 Régiment d'Infanterie de Marine de Vannes. Onze soldats ont été blessés lors de cette intervention.

Durant ces événements, la Brigade Multinationale Nord est également intervenue à plusieurs reprises pour mettre en sécurité, sur leur demande, des kosovars albanophones et kosovars serbes isolés qui auraient pu être menacés ainsi que des personnels de l'UNHCR et de la MINUK (environ 120 personnes ont pu être évacuées dans des conditions difficiles). Par ailleurs le général commandant la Brigade Multinationale Nord, le général Pierre de Saqui de Sannes, a rencontré les représentants de chaque communauté pour obtenir un retour au calme, instaurant également un couvre-feu de 20 heures à 5 heures du matin.

Déployée dans l'ensemble de la zone, renforcée par des éléments allemands et hollandais dès le 3 février et britanniques le 10 février, la Brigade a organisé le contrôle de l'ensemble de la zone et continue d'assurer la liberté de circulation pour les différentes communautés. Depuis son arrivée dans la zone en juin dernier, la Brigade multinationale nord a accompli bien des progrès pour sécuriser cette partie sensible du nord Kosovo, en dépit des provocations diverses. A présent c'est à la tolérance et à la bonne volonté de faire des progrès!

Soutien humanitaire

Par ailleurs, les unités ACM de la Brigade Multinationale Nord poursuivent leur soutien à l'action humanitaire et sanitaire en faveur des populations malgré des conditions rendues très difficiles par les récentes chutes de neige.

Ainsi de la nourriture et des produits de première nécessité tels que le savon ont été distribués aux quartier de Kodra Minatoreve et de Suvi Do. Des jouets, des vêtements et des fournitures scolaires ont été donnés aux villages de Krasalic et Kramirovac. Une centaine de paires de chaussures pour enfants a également été distribuée au village de Kacandol.

La cellule mines poursuit sa campagne de sensibilisation au danger des mines dans les villages et ses opérations de dépollution des écoles sur les sites de KUTLOVAL, STARI TRG, MAZIC, TRESTENA, ZABERGE. Depuis le début de l'opération 39 écoles ont été inspectées.

Soutien sanitaire *

Au cours de cette période, le groupement médical et chirurgical a procédé à 59 hospitalisations, 4 interventions chirurgicales et à 878 consultations.

Remise en état des infrastructures

Parallèlement à leurs actions humanitaires et sanitaires, la Brigade Multinationale Nord participe également à la remise en état des infrastructures et des services au Kosovo. L'énergie électrique, les chemins de fer, le téléphone et les liaisons routières font l'objet de toutes les attentions afin de favoriser le redémarrage économique de la région.

Les équipes ACM apportent églement une assistance technique à l'Union Européenne sur un projet d'amélioration du chauffage dans les écoles et un dispensaire de Mitrovica sud.

La réparation du pont ferroviaire de Mitrovica réalisée avec l'aide de la Brigade Multinationale Nord, a permis de rouvrir la ligne Mitrovica-Kosovo Polje et le premier train de marchandises depuis mai 1998 est arrivé à Prizren le 12 décembre dernier.

* * * * * * *

* Soutien médical français

La France a ouvert un groupe médical de campagne au niveau de l'état-major de la brigade, composé d'un radiologue, d'un anesthésiste, d'un spécialiste de médecine interne, d'un psychiatre et deux chirurgiens (chirurgie orthopédique et viscérale). Cet hôpital dispose de deux blocs opératoires et d'une capacité de 50 lits, il reçoit en outre, entre 60 et 200 consultants et opère entre 2 à 10 patients par jour.

Afin de répondre à un besoin de la population locale, les Français ont également ouvert deux dispensaires, au sud et au nord de Mitrovica, composés d'un infirmier, d'un médecin et d'un auxiliaire sanitaire qui se consacrent surtout à la médecine générale et aux pathologies aiguës. Les problèmes rencontrés sont le plus souvent des problèmes d'infection, liés à une hygiène encore insuffisante.

Soutien médical et sanitaire marocain

Depuis début novembre, le contingent marocain a également ouvert un hôpital dans Mitrovica et un dispensaire dans le village de Trepca afin d'apporter une aide à la population locale, toutes origines confondues. Depuis son ouverture cet hôpital de campagne reçoit en moyenne environ 200 patients par jour, principalement des enfants et des personnes âgées.

L'originalité marocaine réside aussi dans le travail effectué par une équipe d'une douzaine d'assistantes sociales, patrouillant dans différents villages pour inventorier les problèmes sociaux et essayer d'y remédier en coordination avec les ONG présentes dans la zone.

Soutien médical émiratis

Les émirats arabes unis ont ouvert également un hôpital à Vucitrn avec une capacité de 10 lits et une équipe médicale composée de 9 personnes. Ils reçoivent environ 150 consultants par jour principalement des kosovars albanais qui représentent la majorité de la population de cette région.

Enfin de petites unités médicales constituées de marocains, d'émiratis et de français sillonnent les villages afin de prodiguer des soins aux habitants qui sont dans un état de détresse tel qu'ils ne peuvent se déplacer.