Serbia + 1 more

Des vaches suisses s'envolent à nouveau pour le Kosovo

Source
Published
L'action « vaches pour le Kosovo » de cette année comporte un premier vol au matin du mercredi 29 mars: une soixantaine de vaches prennent à Zurich-Kloten un appareil de type DC-8 spécialement équipé pour le transport d'animaux, qui les emmène à Pristina. Elles seront remises après quelques jours à des paysans kosovars démunis, dans le cadre du programme de reconstruction agricole mené par la DDC. Une action identique a eu lieu l'année dernière, avec un succès total.

En septembre et octobre 1999, la Suisse avait déjà envoyé au Kosovo, par la voie des airs, quelque 500 vaches et taureaux dans le but de reconstituer le cheptel décimé par la guerre et de procurer du lait à la population dans le besoin. Ces animaux prospèrent magnifiquement dans leur nouvelle patrie s'il faut en croire la fertilité des vaches émigrées: la « colonie bovine » suisse a quasi doublé et compte 900 têtes.

Forte de la réussite de l'année dernière, la Direction du développement et de la coopération (DDC) récidive, à nouveau en collaboration avec l'Office fédéral de l'agriculture, l'Union suisse des paysans, les syndicats d'élevage et l'Office vétérinaire fédéral: d'ici à l'automne, on a prévu d'envoyer par avion un millier de vaches (dont 764 dans le courant de ce printemps) au Kosovo. Le premier transport de l'an 2000 a lieu le 29 mars: les 63 premiers ruminants prennent leur envol devant une haie de représentants des médias, de l'Union suisse des paysans, de l'Office fédéral de l'agriculture, de l'Office vétérinaire fédéral et de la DDC.

Ce vol de deux heures - assuré comme l'année passée par un avion charter DC-8 équipé pour le transport d'animaux de la compagnie African Airways (Zimbabwe) - est beaucoup moins éprouvant pour le bétail qu'un long voyage par le rail ou la route. Du personnel spécialisé l'accompagne de Zurich à Pristina. Ces animaux seront gardés quelques jours dans une étable de transit, puis remis directement aux bénéficiaires - essentiellement des familles nombreuses de paysans démunis. Autres critères de distribution: la perte de leur bétail durant la guerre, et l'assurance de conditions d'élevage appropriées.

L'action est suivie et surveillée sur place par des spécialistes de la Division Aide humanitaire et Corps suisse d'aide en cas de catastrophe (AH + ASC) de la DDC, en collaboration avec le centre de médecine vétérinaire de la ville de Djakova/Djakovica. Son budget pour cette année se chiffre à environ quatre millions de francs; il est assumé conjointement par la DDC et l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG).