Serbia + 1 more

Contribution de la Suisse à l'établissement d'un registre des habitants et de cartes d'identité pour les Kosovars

Source
Published
La Suisse met à disposition de l'administration de l'ONU au Kosovo 1,9 million de francs pour l'établissement d'un registre civil et électoral. Un accord à cet effet a été signé à Pristina le 23 octobre. Les premières élections municipales au Kosovo doivent avoir lieu en octobre 2000. Le registre civil destiné à identifier les habitants servira aussi de base à la remise aux personnes concernées d'un document de voyage de l'ONU.

La communauté internationale présente au Kosovo s'efforce de rétablir l'ordre public dans la province. De mi-avril à mi-juillet 2000, tous les habitants du Kosovo de plus de 16 ans seront enregistrés. Cette opération menée conjointement par l'administration de l'ONU (MINUK) et l'OSCE servira à l'établissement d'un registre des habitants du Kosovo et de documents d'identité ainsi qu'à l'organisation d'élections municipales en octobre 2000. Elle permettra également d'enregistrer les Kosovars qui séjournent actuellement hors du Kosovo, soit en particulier ceux qui se sont établis en Europe centrale, les personnes qui ont bénéficié de mesures d'accueil collectif, les requérants d'asile, mais aussi les Serbes ayant fui le Kosovo et les minorités qui vivent en Serbie et au Monténégro.

Le coût total de l'enregistrement se monte à 35 millions de dollars. La Direction du développement et de la coopération (DDC) y contribue à hauteur de 1,9 million de francs suisses dans le cadre du programme d'aide au retour mené en collaboration avec l'Office fédéral des réfugiés (ODR). L'accord prévu à cet effet a été signé le 23 mars à Pristina par le chef de la Division documents civils de la MINUK, Albrecht Conze, et le chef du bureau suisse de liaison, Peter Sutter.

Par ailleurs, un expert suisse collabore avec l'administration de l'ONU au Kosovo en vue de l'établissement d'un document de voyage devant tenir lieu de passeport. En effet, de nombreux habitants du Kosovo ont perdu leurs papiers lors du conflit de 1999, et les passeports yougoslaves ont été invalidés. Le document de voyage de l'ONU permettra donc aux personnes concernées de demander un visa et de quitter le Kosovo ou d'y retourner en toute légalité.