Sénégal : Rapport sur le suivi des flux de populations - Dashboard #27 Période: juillet 2019

Infographic
from International Organization for Migration
Published on 11 Sep 2019 View Original

INTRODUCTION: L’OIM travaille avec les autorités nationales, locales et des partenaires locaux, afin de mieux comprendre les mouvements migratoires à travers l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Le suivi des flux de population (FMP) est une activité qui permet de quantifier les flux, les tendances et les routes migratoires et de recueillir des informations qualitatives sur les profils, pays d’origine et de destination, et modes de transports des voyageurs transitant par un point d’entrée, de transit ou de sortie donné. Au Sénégal, deux points de suivi sont installés depuis avril 2019 sur plusieurs lieux de transit importants à Kidira et Moussala; ceux-ci enregistrent plus particulièrement les mouvements quotidiens des bus de voyageurs en provenance et à destination duMali, de la Gambie et de la Guinée.

Durant le mois de juillet 2019, les mouvements locaux de courte durée (47%), la migration économique de longue durée (30%), le tourisme (18%) et la migration saisonnière (4%) ont été les principaux motifs de migration des personnes transitant par les points de suivi des flux.
Bamako, Dakar et Banjul étaient les principales villes de départ (88%, 10% et 1%, respectivement) et de destination (9%, 84% et 4%, respectivement) des flux observés au cours de cemois.

Deux principaux modes de transports ont été identifiés : le trajet en voiture (1% des flux) et en bus (99%). Au cours de ce mois, les Maliens (46%), les Sénégalais (41%), et les Gambiens (2%) ont été les principales nationalités observées au point de suivi des flux de Tambacounda.

International Organization for Migration:
Copyright © IOM. All rights reserved.