Senegal

Sénégal : Mise à jour du suivi à distance, février 2016

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Insécurité alimentaire de Stress (Phase 2 de l’IPC) dans les zones victimes des inondations

MESSAGE CLES

  • L’approvisionnement des marchés en céréales reste suffisant partout dans le pays grâce à la production de céréales en 2015/16 supérieure de 65% de la moyenne. La disponibilité des stocks de la propre production permettent un accès moyen des ménages aux denrées ; ce qui réduit leur dépendance aux marchés en cette période post récolte.

  • La hausse importante de la production pour le riz de contre saison grâce aux efforts importants du Gouvernement à travers le programme d’autosuffisance en riz d’ici 2017 contribuera à rehausser plus que la moyenne les disponibilités en cette denrée très prisée. Des opportunités de revenus et de nourritures supérieures s’offrent ainsi aux ménages pauvres à travers la main d’œuvre agricole voire la vente des produits.

  • La soudure précoce à cause de l’épuisement précoce des stocks suite à la baisse de la production amène les ménages pauvres des départements de Matam, Kanel, Raneyrou,
    Linguère et Louga à recourir de façon atypique à des stratégies d’adaptation pour améliorer leur accès aux marchés. Ces zones seront en insécurité alimentaire de Stress (Phase 2 IPC) de juin jusqu’aux nouvelles récoltes, avec une population en Crise (Phase 3 de l’IPC) qui constitue moins de 20 pour cent des ménages de la zone.

  • Les ménages pauvres victimes des inondations estimées à 70000 personnes selon le Plan de réponse humanitaire 2016 sont dans un besoins de ressources supplémentaires pour reconstituer leurs moyens d’existence et satisfaire leurs besoins alimentaires ; ce qui dépasse leur capacité. Ils seront en insécurité alimentaire de Stress (Phase 2 IPC) à partir de mars jusqu’aux nouvelles récoltes.