Projet en matière de nutrition et de sécurité alimentaire au Sénégal

Report
from Government of Canada
Published on 11 Oct 2012 View Original

Dakar (Sénégal)

Le gouvernement Harper du Canada est déterminé à lutter contre la faim et la malnutrition et à jeter les bases de la santé et de la prospérité dans les pays en développement. À cette fin, le 11 octobre 2012, le Premier ministre Stephen Harper a annoncé l'octroi de 20 millions de dollars sur trois ans (2012-2015) pour le projet intégré d'appui à la sécurité alimentaire et à la nutrition au Sénégal. Ce projet s'inscrit dans le prolongement d'un engagement antérieur, le projet d'appui à la sécurité alimentaire et à l'alimentation, pris en 2010, dans le cadre duquel 5 millions de dollars ont été versés sur deux ans pour réduire la malnutrition et la faim chronique.

Au cours des dernières années, les crises alimentaires et nutritionnelles au Sénégal sont devenues plus fréquentes et plus graves, principalement en raison de précipitations sporadiques, de l'insuffisance des récoltes locales et du prix élevé des aliments. Cette situation a entraîné au sein de la population une diminution de la résilience et de la capacité à réagir à ce qui est en voie de devenir un problème récurrent. Au Sénégal, plus de 800 000 personnes, soit six pour cent de la population, risquent de souffrir de pénuries alimentaires. De ce nombre, 120 000 enfants de moins de cinq ans risquent de souffrir de malnutrition ou en souffrent à l'heure actuelle.

Par l'entremise de l'Agence canadienne de développement international, le Canada apportera son soutien à ce projet en ayant recours et en assurant l'intégration de trois organismes clés : le Programme alimentaire mondial (PAM), l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF). Chacun de ces organismes apportera son savoir-faire particulier dans les domaines de la production agricole, de la nutrition et de la distribution de nourriture, ce qui permettra d'offrir une réponse plus complète et plus efficace à cette situation complexe.

En s'attaquant à l'insécurité alimentaire chronique qui existe au Sénégal, le projet intégré d'appui à la sécurité alimentaire et à la nutrition sert de complément à l'aide humanitaire vitale que le gouvernement du Canada a récemment fournie dans la région du Sahel. Ce projet entraînera une amélioration en matière de nutrition et de sécurité alimentaire dans les régions les plus vulnérables du Sénégal, particulièrement pour les femmes et les enfants. Il permettra d'accroître la production agricole dans des régions menacées par l'insécurité alimentaire; de donner accès à des denrées alimentaires de base aux populations des zones vulnérables; d'améliorer l'accès aux services de prévention en matière de malnutrition chronique et aux services thérapeutiques dans les régions vulnérables; d'améliorer l'accès à des semences de qualité; et d'améliorer les pratiques agricoles actuelles. Le projet aidera le Sénégal à composer avec la crise alimentaire et nutritionnelle actuelle, tout en aidant la population à acquérir la résilience nécessaire pour affronter les futures crises.

En avril 2011, le Canada a été le premier pays à s'acquitter intégralement de l'engagement pris au Sommet du G 8 à L'Aquila et à verser 1,18 milliard de dollars pour le développement agricole durable. Le Canada a présidé les négociations entourant la nouvelle Convention relative à l'assistance alimentaire, laquelle a permis de réunir les principaux donateurs d'aide alimentaire et de les amener à s'engager dans la lutte mondiale contre la faim. Fort de ce leadership du Canada, le Premier ministre a annoncé, lors du Sommet du G 8 de Camp David en mai 2012, l'octroi de 219 millions de dollars sur trois ans à la Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition du G-8.

La sécurité alimentaire constitue une priorité du Canada dans l'aide internationale qu'il apporte, et nous continuons d'appuyer plusieurs autres initiatives visant à améliorer la situation à cet égard. En juin 2012, lors du Sommet du G 20 tenu à Los Cabos, le Premier ministre Harper a annoncé l'appui du Canada à AgRésultats – une initiative novatrice qui vise à améliorer la sécurité alimentaire dans les pays en développement, en étroite collaboration avec le secteur privé.