Genre et Marchés en Afrique de l’Ouest: Revue des Données Secondaires

Le programme « Zéro Faim » met l’accent sur l’importance de renforcer l’autonomisation économique et soutient l’Objectif de Développement Durable 2 qui vise à doubler les revenus et la productivité des petits producteurs. L’intérêt croissant porté sur les marchés résilients peut apporter des contributions importantes aux systèmes alimentaires durables et édifier la résilience. La participation aux systèmes de marché n’offre pas seulement la possibilité d’assurer ses moyens de subsistance, mais elle permet aussi de se prendre en charge, de préserver sa dignité, de créer du capital social et d’augmenter la confiance en soi. L’analyse de la sécurité alimentaire doit tenir compte des questions de violence et de discrimination basées sur le genre afin de fournir une assistance adaptée aux plus vulnérables.

La politique de nutrition du PAM (2017-2021) réaffirme que l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes sont essentielles pour assurer une bonne nutrition et des moyens de subsistance durables et résilients fondés sur le respect des droits de l’homme et de la justice. L’analyse sexospécifique dans les programmes de nutrition est donc une composante fondamentale pour la réalisation des ODDs. L’initiative VAM Genre et Marchés du Bureau régional du PAM pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre vise à renforcer l’engagement, la responsabilité et les capacités du PAM et de ses partenaires en matière de sécurité alimentaire et d’analyse nutritionnelle tenant compte des sexospécificités, et ce, aux fins d’élaborer des interventions basées sur le marché qui favorisent l’autonomisation des femmes et des populations vulnérables. La série d’études régionales Genre et Marchés du VAM servira de base empirique et permettra de faire le lien avec l’ODD 5 dont le but est de réaliser l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles.