Bulletin sur le Criquet pèlerin 462 (mars 2017)

Situation Générale en mars 2017

Prévision jusqu'à’mi-mai 2017

La situation relative au Criquet pèlerin s’est améliorée en mars et est devenue calme dans tous les pays. Des criquets en faibles effectifs étaient présents dans quelques pays et des opérations de lutte terrestre limitées ont été réalisées au Maroc. On s’attend à ce qu’une reproduction à petite échelle ait lieu au printemps dans l’intérieur de l’Arabie Saoudite, au Yémen, ainsi que dans le sud-est de l’Iran où de bonnes pluies sont tombées en mars. En conséquence, les effectifs acridiens augmenteront légèrement mais ils devraient rester en-deçà de seuils menaçants. Une reproduction printanière aura également lieu en Afrique du nord-ouest en cas de nouvelles pluies le long du versant méridional des monts Atlas. Des prospections régulières devraient être réalisées durant tout le printemps afin de suivre la situation et de se préparer à la période de reproduction estivale.

Région occidentale. La situation est restée calme dans la Région en mars. Des opérations de lutte limitées (20 ha) ont été réalisées dans la partie nord du Sahara occidental, dans le sud du Maroc, contre des adultes en forte intensité, dont certains en accouplement. Des ailés en faibles effectifs ont continué leur maturation dans le centre du Sahara occidental, ainsi que dans le nord-ouest et le nord de la Mauritanie. Des ailés isolés étaient présents à proximité de fermes irriguées dans le Sahara central d’Algérie. En cas de nouvelles pluies, une reproduction limitée pourrait avoir lieu dans les régions susmentionnées ainsi que le long du versant méridional des monts Atlas, au Maroc et en Algérie. Quelques petits groupes pourraient se former dans le nord du Sahara occidental avec le dessèchement de la végétation. Aucun criquet n’a été signalé ailleurs dans la Région.

Région centrale. La situation acridienne s’est améliorée en Arabie Saoudite suite aux précédentes opérations de lutte et aucun criquet n’a été observé en mars lors de prospections intensives. De même, les effectifs acridiens ont décliné au Soudan et au Yémen, où seuls des ailés épars ont persisté sur quelques sites le long de la côte de la mer Rouge, et des ailés épars étaient présents dans le sud-est de l’Égypte. On s’attend à ce que les conditions écologiques s’améliorent dans l’intérieur del’Arabie Saoudite et au Yémen où de bonnes pluies généralisées sont tombées après la mi-mars. En conséquence, une reproduction pourrait avoir lieu, entraînant une légère augmentation des effectifs acridiens dans ces deux pays. Une reproduction à plus petite échelle pourra également avoir lieu dans les zones côtières et de l’intérieur du nord d’Oman.

Région orientale. Aucun criquet été signalé et la situation est restée calme en mars dans la Région. Cependant, de bonnes pluies sont tombées sur des zones de la côte et de l’intérieur du sud-est de l’Iran, ce qui permettra probablement une reproduction à petite échelle pendant la période de prévision, entraînant une légère augmentation des effectifs acridiens.