Rwanda

Rwanda : Lancement du processus de remise en liberté de milliers de prisonniers

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
KIGALI, le 1 août (IRIN) - Vendredi dernier, les autorités ont commencé à relaxer des détenus incarcérés dans les prisons rwandaises, un processus qui aboutira, selon le gouvernement, à la remise en liberté de 36 000 d'entre eux, dont beaucoup avaient avoué avoir participé au génocide de 1994.
« Je suis ravi de sortir de cette prison », a déclaré Jean Baptiste Hakizimana un détenu tout juste relaxé qui avait avoué avoir tué son voisin en 1994.

« J'espère ne jamais y retourner », a-t-il ajouté.

Certains des détenus relaxés semblaient souffrants, d'autres étaient âgés. Beaucoup d'entre eux étaient encore des enfants au moment de leur incarcération.

Peu d'entre eux sont passés devant la justice. Certains ont déjà purgé une peine plus longue que la peine maximale qu'ils auraient pu se voir infliger au terme d'un procès. Néanmoins, selon Jean de Dieu Mucyo, le procureur général rwandais, les détenus remis en liberté n'ont pas été graciés : les accusés devront comparaître devant les tribunaux « gacaca ». Ces tribunaux ont été mis en place pour rattraper le retard accumulé par la justice, en accélérant les procès de dizaines de milliers d'accusés.

Environ la moitié des personnes suspectées d'avoir participé au massacre de quelque 937 000 Tutsis et Hutus politiquement modérés sont encore en prison.

Les détenus relaxés passeront six mois dans des camps de solidarité, mis en place par les autorités. Ces camps sont destinés à préparer les détenus à la réinsertion sociale.

En 2003, jusqu'à 24 000 prisonniers avaient été libérés par décret présidentiel. Quatre mille autres ont été relaxés l'année suivante.

[FIN]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.irinnews.org. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite d'IRIN. ]

Copyright (c) UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs 2005