Rwanda

Face au Covid-19, le Rwanda mobilise des drones pour livrer des médicaments

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Dans le cadre de sa série « Innovation partagée », l’AFD met en lumière des programmes novateurs créés ou développés dans nos pays partenaires.

Afin d'assurer, malgré le confinement lié à la crise du coronavirus, la continuité des soins pour les malades chroniques, le gouvernement rwandais a noué un partenariat avec la start-up californienne Zipline qui assure le déploiement logistique de cette solution venue du futur.

Comment assurer la continuité des soins pour les malades atteints de maladies chroniques ? Si l’ensemble des pays soumis au confinement est désormais confronté à cette épineuse question, le Rwanda, en raison de ses spécificités topographiques, est particulièrement exposé au risque d’une interruption des traitements pour les patients souffrant de pathologies lourdes.

Forte dispersion des hôpitaux, voies d’accès terrestres dangereuses et limitées… Dans le « pays aux mille collines », l’accès aux soins relève déjà, en temps normal, du parcours du combattant.

Mais, depuis 2016, une petite révolution est en marche. En partenariat avec le gouvernement, une start-up californienne, Zipline, bouleverse le système de soins rwandais en assurant l’acheminement des traitements jusque dans les campagnes les plus isolées… par drone !

Un gain de temps considérable

Pour spectaculaire et futuriste qu’elle soit, cette solution repose sur un principe relativement simple : les centres médicaux situés dans des zones difficiles d’accès passent leur commande de sang, de vaccins ou de matériel médical par SMS. Le drone embarque sa livraison depuis les bases logistiques de la start-up – situées à proximité des principaux centres hospitaliers du pays – l’engin vole jusqu’à destination, puis largue le colis à très faible altitude. Équipé d'un petit parachute, celui-ci atterrit en douceur… Avant d’être récupéré par le personnel soignant. Le tout en une demi-heure chrono, contre plusieurs heures à plusieurs jours en temps normal.

Un gain de temps considérable pour les équipes médicales comme pour les patients et une véritable bénédiction en cette période de confinement, comme l’explique au journal Le Monde le docteur Cyprien Shyirambere, directeur du service d’oncologie au sein de l’ONG Partners in Health, partenaire de Zipline : « Il fallait absolument trouver une solution pour apporter leurs médicaments aux malades atteints du cancer. Car, si leur traitement est interrompu, les symptômes peuvent revenir en quelques jours avec un risque de rechute pouvant être fatal. »

Des tests Covid acheminés par drones

Confronté à des problématiques relativement identiques sur son territoire, le Ghana a, lui aussi, choisi de faire appel à la start-up californienne. Depuis avril 2019, les trente drones de Zipline en activité dans le pays desservent plus de 2 000 hôpitaux et centres médicaux. Un partenariat qui s’avère, là aussi, très précieux en pleine pandémie, puisque c’est aux drones de la start-up que revient désormais le rôle de transporter des échantillons de tests de Covid-19 depuis les campagnes jusqu’aux deux principales villes du pays – Accra, la capitale, et Kumasi – pour y être analysés.

Alors que le pays dénombre, à l’heure actuelle, 2 719 cas confirmés de patients contaminés, les engins de Zipline permettent ainsi au gouvernement de suivre quasiment en temps réel l’évolution du nombre de contaminations sur le territoire.