Russia

Tchétchénie - la petition lancée sur le Web, demandant l'arrêt des massacres

Source
Posted
Originally published
10 janvier 2000 - Tchétchénie - 11 675 internautes ont signé la petition lancée sur le Web, demandant l'arrêt des massacres en Tchétchénie.
Cet appel à signature est clos le 10 janvier à 12 heures. L'ensemble des pétitions va être adressé au Président de la République française. Merci à tous les internautes qui ont signé, avec nous, ce texte. Nous vous tiendrons au courant sur ce site de la suite de nos actions en Tchétchénie.

Le texte de la pétition HALTE AU MASSACRE EN TCHETCHENIE

Madame, Monsieur,

Depuis plus de trois mois, la ville de Grozny, comme l'ensemble de la république tchétchène, est pilonnée sans répit par les forces armées russes. Les villes, les villages, les hôpitaux, les marchés sont pris pour cibles. Rien ni personne n'est épargné.

Aujourd'hui, la violence est telle que nous ne pouvons être physiquement présents sur le territoire tchétchène. Même si nous déployons tous nos efforts pour faire parvenir du matériel médical et chirurgical aux hôpitaux démunis, nos actions sont limitées.

Contre cette guerre insupportable, contre ces massacres indiscriminés, des voix se sont déjà élevées. Sans résultat. Pour sauver les populations tchétchènes toujours présentes sur le territoire, il faut faire plus, il faut faire vite.

A l'heure o=F9 l'armée russe est engagée dans des massacres de civils à grande échelle et fait obstacle à l'acheminement de l'aide humanitaire aux victimes du conflit, il est intolérable que la Russie siège au Conseil de l'Europe. De même, il est inacceptable que cette guerre sans merci soit financée par les citoyens de pays démocratiques, à travers les financements de l'Union européenne et les crédits du Fonds monétaire international.

Le 16 novembre dernier, nous avions demandé aux Chefs d'Etats et de Gouvernements, réunis à Istanbul, d'intervenir pour faire cesser les violences. Aujourd'hui, demandez au Président de la République française et au Premier Ministre d'utiliser tous les moyens en leur pouvoir pour obtenir des autorités russes:

  • qu'elles cessent immédiatement les bombardements indiscriminés sur les populations tchétchènes;
  • qu'elles autorisent les personnes qui le désirent à quitter la Tchétchénie pour se réfugier à l'extérieur de la république;
  • qu'elles permettent l'accès des réfugiés et des blessés aux secours.
D'avance, merci.

Docteur Philippe Biberson
Président de Médecins Sans Frontières

Newsletter MSF
restez informés par email des activités de Médecins Sans Frontières

Tous droits réservés =A9 Médecins Sans Frontières
Reproduction, même partielle, interdite sans l'autorisation expresse de l'auteur.