Russia

MSF: "Notre chef de mission en Géorgie fait le point sur la situation des réfugiés"

Source
Posted
Originally published
> Quelle est la situation des réfugiés tchétchène en Géorgie ?
Depuis la fermeture de la frontière entre la Géorgie et la Tchétchénie, il n'y plus de passage de réfugiés. Les 7 à 8 000 Tchétchènes qui ont pu trouver refuge ici sont maintenant regroupés dans la région d'Akhmeta, au Sud du pays. La majeure partie d'entre eux a été accueillie dans des familles. Le principal problème, c'est le manque de place : ils vivent entassés, à 10 ou 20 par pièce, dans des conditions très précaires. La solidarité existe, mais la situation est difficile à vivre pour tout le monde.

> De quoi souffrent-ils ?

Nous aidons les médecins locaux à soigner les infections respiratoires, les maladies de peaux, les diarrhées et nous accordons une attention particulière aux problèmes psychologiques. On nous signale déjà un nombre important d'enfants qui présentent des troubles du comportement : ils dorment mal, sursautent au moindre bruit, se referment sur eux...

> Que nous disent les réfugiés ?

Durant des semaines, ils nous ont raconté les terribles événement qu'ils ont subis. Maintenant ils s'interrogent sur leur avenir. Certains souhaitent partir à l'étranger, et quitter définitivement la région. D'autres veulent encore croire à une réaction internationale et imaginent qu'ils pourront revenir, ensuite, chez eux. Ces questionnements sont nouveaux : il y a, ne serait-ce qu'un mois, les réfugiés ne voyaient rien d'autre que ce qu'ils avaient laissé derrière, ils étaient préoccupés par leur survie et celle de leurs proches. Aujourd'hui, ils envisagent avec inquiétude les mois qui viennent. Ils savent que la guerre n'est pas finie et se demandent ce qui va leur arriver, demain.