Russia

Enquête sanitaire et médicale dans les camps de Karaboulak et de Spoutnik

Source
Posted
Originally published
Enquête conduite en février 2000
Population globale: 4.000 personnes

Les résultats donnés ici sont des résultats partiels d'une enquête en cours de dépouillement. Ils sont communiqués à titre indicatif.

A Karaboulak, les réfugiés sont arrivés principalement aux mois d'octobre et novembre 1999 de Grozny et Ourous-Martan.

De manière générale, les familles sont composées de la façon suivante :

- présence de la mère dans tous les cas,
- présence du père dans 2/3 des cas,
- en moyenne 3 enfants par famille.

Les enfants constituent donc la part de la population la plus importante dans les camps (environ 60 %).

Parmi les enfants, environ 25% ont de 0 à 4 ans, 40% de 5 à 14 ans; la part des personnes âgées (plus de 50 ans) est assez réduite : environ 7%.

1/3 des enfants sont scolarisés.

Les réfugiés sont logés dans des tentes où se trouvent en moyenne 19 personnes.

Tous les réfugiés ont accès à l'eau, le point d'eau se trouvant à une distance moyenne de 440 mètres et les toilettes se trouvent à environ 230 mètres de leur lieu d'habitation. Il n'y a pas de douches dans ce camp.

Dans l'ensemble, la mesure du périmètre brachiall n'indique pas la présence de malnutrition sévère.

Au cours des 2 dernières semaines, 37% des réfugiés ont été malades, souffrant en majorité de pathologies de type ORL.

La couverture vaccinale de la population infantile semble très insuffisante, montrant un taux de couverture de 5% pour le tétanos, la polio et la coqueluche. (pas de vaccination contre hépatite, BCG et rougeole).

Depuis début février, les réfugiés ne reçoivent plus de repas chauds mais continuent de recevoir des produits alimentaires en conserve, ainsi que du pain.

Une campagne de vaccination à destination de la population infantile est donc prioritaire.

L'installation de douches devrait permettre une amélioration des conditions d'hygiène, et réduire le nombre important de dermatoses.

ENQUETE SANITAIRE ET MEDICALE CAMP DE SPOUTNIK

Enquête conduite en février 2000

Population globale: 7.000 personnes

Les résultats donnés ici sont des résultats partiels d'une enquête en cours de dépouillement. Ils sont communiqués à titre indicatif.

Les réfugiés se sont installés dans ce camps en majorité au mois de novembre 1999, venant essentiellement de Grozny et Samachki.

De manière générale, les familles sont composées de la façon suivante :

- présence de la mère dans tous les cas,
- présence du père dans la moitié des cas,
- en moyenne 3 enfants par famille.

Les enfants constituent donc la part de la population la plus importante dans les camps (environ 60 %).

Parmi les enfants, environ 17% ont de 0 à 4 ans, 46% de 5 à 14 ans; la part des personnes âgées (plus de 50 ans) est assez réduite.

40% des enfants sont scolarisés.

Les réfugiés sont logés dans des tentes où se trouvent en moyenne 25 personnes.

Tous les réfugiés ont accès à l'eau, le point d'eau se trouvant à une distance moyenne de 600 mètres et les toilettes se trouvent à environ 45 mètres de leur lieu d'habitation. Il n'y a pas de douches dans ce camps.

Dans l'ensemble, la mesure du périmètre brachial n'indique pas la présence de malnutrition sévère.

Au cours des 2 dernières semaines, 80% des réfugiés ont été malades, victimes d'une épidémie de grippe et d'infection de type ORL.

La couverture vaccinale de la population infantile semble satisfaisante, montrant un taux de couverture de 95% pour la polio et le BCG, de 90% pour la coqueluche et le tétano et 85% pour la rougeole. Aucune couverture pour l'hépaptite.

Les réfugiés ne reçoivent pas de repas chauds mais reçoivent des produits alimentaires en conserve, ainsi que du pain.

L'installation de douches devrait permettre une amélioration des conditions d'hygiène, et réduire le nombre important de dermatoses./.