Romania

Inondations en Roumanie: la Suisse envoie du matériel

Source
Posted
Originally published
Pour porter assistance aux nombreuses victimes des inondations qui ont touché la Roumanie en avril dernier, puis au début de ce mois de juillet, l'Aide humanitaire de la DDC a envoyé du matériel de premier secours dans les régions les plus sinistrées et financé à hauteur de CHF 220'000 des programmes d'urgence et post-urgence mis en œuvre par des partenaires suisses et locaux.

A deux reprises cette année, de fortes inondations ont provoqué des dégâts considérables, causant même la mort d'une trentaine de personnes et contraignant des milliers d'autres à quitter leur logement, entièrement détruit ou sérieusement endommagé. D'abord en avril, de fortes pluies et une fonte exceptionnelle des neiges ont inondé la région du Banat, dans le sud-ouest du pays. Puis dans la première quinzaine de juillet, des pluies torrentielles se sont abattues sur l'est et le sud de la Roumanie. Sous la pression de l'eau, plusieurs digues ont été emportées, des centaines de maisons d'habitation ont dû être évacuées, des dommages importants ont été causés aux infrastructures publiques et aux cultures.

En réponse à un appel des autorités roumaines, qui avaient décliné la semaine dernière les propositions d'envoi d'équipes de secours internationales mais fait savoir qu'elles avaient besoin de matériel, l'Aide humanitaire a fait savoir qu'elle pouvait envoyer dès cette semaine 15 tonnes de rations alimentaires (des conserves de viande de porc), un camion citerne d'une capacité de 5000 litres, une dizaine de groupes électrogènes, 5 pompes motorisées et 1500 vestes imperméables, ainsi que du petit matériel médical. L'essentiel de ce matériel provient de la liquidation du matériel de l'armée suisse. Il servira en grande partie à fournir une aide immédiate aux régions encore inondées, mais aussi à réapprovisionner les stocks en Roumanie afin de renforcer les capacités de réponse en cas de nouvelles inondations.

Suite aux intempéries et aux crues du mois d'avril, la DDC avait déjà pris plusieurs mesures pour aider les populations des régions les plus durement touchées. Elle a soutenu un programme mis en œuvre par l'EPER (Entraide protestante suisse) en partenariat avec une ONG locale pour la distribution d'eau potable et de kits de premier secours. Elle a envoyé un expert en assainissement d'eau dans la région de Timisoara pour lancer un programme de régénération des puits. En co-financement avec Caritas Suisse, elle a également initié un projet de réparation d'une quarantaine de maisons dans le village de Cruceni. Les bénéficiaires de ces travaux sont des personnes âgées et des familles nombreuses (coût: CHF 280'000, dont 110'000 à charge de la DDC).