Nigeria + 23 more

Reconstruire des Vies Meilleures: Note de plaidoyer - Protéger les enfants des violations en Afrique de l'Ouest et du Centre

Format
Analysis
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Quels sont les problèmes de protection auxquels les enfants sont confrontés en Afrique de l’Ouest et du Centre?

Des crises humanitaires majeures continuent de se dérouler dans la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. 57,5 millions d’enfants ont besoin d’aide humanitaire, un chiffre qui a presque doublé depuis 2020, en raison de la recrudescence des conflits armés et de la pandémie de COVID-19.

Les enfants sont piégés dans les zones de conflit, confrontés à la violence et à l’insécurité. La région est instable, avec un nombre croissant de conflits armés, tant nouveaux que prolongés. La situation au Cameroun, en République centrafricaine et en République démocratique du Congo, ainsi que les crises transfrontalières, notamment dans la région du Sahel et du bassin du lac Tchad, ont des conséquences humanitaires dévastatrices sur les enfants et les communautés. Les groupes armés non étatiques et les conflits qui se propagent au-delà des frontières alimentent la violence intercommunautaire, les civils et les enfants étant souvent les plus affectés.

Au cours des cinq dernières années, la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre a, de manière récurrente, enregistré l’un des nombres les plus élevés de violations graves à l’encontre des enfants en situation de conflits armés vérifiées par les Nations Unies. Depuis 2016, c’est la première région du monde en termes de nombre d’enfants vérifiés comme ayant été recrutés et utilisés par des groupes armés (avec plus de 21 000 violations) et ayant été victimes de violences sexuelles (avec plus de 2 200 violations), ainsi que la deuxième région en termes d’enlèvements (plus de 3 500 violations).

Depuis 2016, avec plus de 1 500 incidents vérifiés, l’Afrique de l’Ouest et du Centre reste également l’une des régions les plus touchées par les attaques contre les écoles et les hôpitaux. En 2020, trois des cinq pays les plus touchés par cette violation se trouvaient dans la région.