Nigeria + 15 more

Rapport du Secrétaire général sur les activités du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel [S/2017/1104]

Format
UN Document
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

I. Introduction

  1. Dans une lettre datée du 29 décembre 2016 S/2016/1129, le Conseil de sécurité a prorogé le mandat du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) jusqu’au 31 décembre 2019 et m’a prié de lui rendre compte, tous les six mois, de l’exécution du mandat du Bureau. Le présent rapport, qui porte sur la période allant du 1 er juillet au 31 décembre 2017, donne un aperçu de l’évolution de la situation et des tendances observées en Afrique de l’Ouest et au Sahel, ainsi que des précisions sur les activités du Bureau et les progrès accomplis dans la mise en œuvre de la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel. Y figure également, comme suite à la résolution 2349 (2017) du Conseil de sécurité, une évaluation de la situation dans le bassin du lac Tchad.

II. Évolution et tendances en Afrique de l’Ouest et au Sahel

  1. Au cours de la période considérée, des tensions liées à la réforme constitutionnelle et aux processus de dialogue politique en cours ont occupé le devant de la scène en Guinée, en Mauritanie, au Niger et au Togo. Des élections ont eu lieu au Libéria et au Sénégal et des préparatifs en ce sens se sont poursuivis en Guinée et en Sierra Leone. Au Burkina Faso et en Gambie, des progrès ont été faits dans d’importants domaines de réforme. Cependant, dans l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest et au Sahel, les conditions de sécurité sont restées précaires. Les activités terroristes et la criminalité transfrontalière, notamment la piraterie et le trafic de drogues et d’armes, ont continué de menacer la stabilité de la région. Parallèlement à l’intensification des activités de Boko Haram, de nombreux combattants du groupe se sont rendus aux autorités nationales. Des problèmes de sécurité intérieure ont également été constatés en Côte d’Ivoire et au Nigéria. Malgré une situation humanitaire désastreuse, les pays de la région ont connu une embellie sur le plan économique et plusieurs ont, en outre, fait des progrès dans la promotion et la protection des droits de l’homme.