Nigeria + 3 more

Matrice de suivi des déplacements (DTM) Bassin du lac Tchad • tableau de bord n°40 • 25 Janvier 2022

Attachments

La crise dans le Bassin du lac Tchad est le résultat d’une combinaison complexe d’une multitude de facteurs, y compris un conflit armé impliquant des groups armés non étatiques, des niveaux extrêmes de pauvreté, un sous-développement persistent, et des bouleversements climatiques, qui ont conduit à des déplacements de populations importants. Au 25 janvier 2022, le Cameroun, le Tchad, le Nigeria et le Niger accueillaient 5 536 188 individus affectés par la crise, dont des Personnes déplacées internes (PDI), des réfugiés et des retournés (anciennes PDI et retournés de l’étranger). 75 pour cent d’entre eux (soit 4 143 802 personnes) se trouvaient au Nigéria, 11 pour cent au Cameroun (645 491 personnes), 9 pour cent au Tchad (513 798 personnes) et 4 pour cent au Niger (233 097 personnes).