Nigeria + 3 more

Afrique de l’Ouest et du Centre: Aperçu humanitaire hebdomadaire (5 - 11 juillet 2016)

Format
Infographic
Source
Posted
Originally published

Attachments

RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

ONZE TUÉS DANS DES AFFRONTEMENTS

Le 4 juillet, des combats ont éclaté entre deux factions d'un groupe armé dans le centre ville de Bambari, causant 11 morts, dont un civil.
Quatre civils étaient également parmi les 13 personnes blessées dans les affrontements.
Aucun déplacement de population n'a été signalé. Cependant, la tension reste élevée dans les quartiers musulmans de Bornou et Hadji. La mission de maintien de la paix MINUSCA doit effectuer des patrouilles dans les deux quartiers.

TCHAD

UN FAIBLE APPROVISIONNEMENT ENTRAVE LE TRAITEMENT DE LA MALNUTRITION

Dans les régions centrales de Kanem et de Bahr-el-Gazal, le manque d'apports nutritionnels suffisant a entravé le traitement des enfants souffrant de malnutrition aiguë. A Kanem, 20 unités de traitement de la malnutrition sur 42 sont en rupture de stock, tandis que les ravitaillements sont faibles dans les unités restantes. Désormais, les centres de santé ne font que sensibiliser les mères sur les pratiques saines pour éviter la détérioration de l'état nutritionnel de leurs enfants.

LIBERIA

DES INONDATIONS AFFECTENT PLUS DE 1 300 PERSONNES

Plus de 1 300 personnes ont été touchées par les récentes pluies torrentielles qui ont détruit leurs maisons dans les villes d’Unification, Dolo et dans le district de Mambahn Kaba, dans le comté du Lower Margibi, à l'est de la capitale Monrovia. Un site de relocalisation temporaire a été identifié par les autorités. La Commission nationale de secours en cas de catastrophe a fourni une aide d'urgence initiale avec l'appui des partenaires, incluant l'UNICEF et la Commission libérienne pour le rapatriement et la réinstallation des réfugiés.

NIGERIA

BESOINS URGENTS DANS UNE VILLE FRONTALIÈRE

Une évaluation inter-agences des Nations Unies a été menée à la fin du mois de juin dans la ville de Banki, au nord-est du Nigeria, près de la frontière camerounaise, suite à des rapports de décès dus à la famine et à des conditions humanitaires désastreuses. La ville, qui était auparavant aux mains de Boko Haram, accueille 15 000 personnes déplacées. Des centaines d'enfants souffrant de malnutrition aiguë, 20 - 50 cas de rougeole et de 3 - 4 décès par jour ont été rapportés par la mission qui a identifié la nourriture, la nutrition, la santé et l'eau comme les besoins urgents. Banki est en grande partie désertée, seuls les personnes déplacées et les militaires y sont présents.

DES CIVILS TUÉS DANS DES RAIDS

Le 9 juillet, des hommes armés présumés de Boko Haram ont tué sept personnes lors d’une attaque dans la ville de Rann, dans l‘État nord-est de Borno, près de la frontière avec le Cameroun. Les assaillants qui sont arrivés sur des motos ont ouvert le feu sur les maisons pendant que les gens dormaient et ont pillé de la nourriture. Le raid est survenu le lendemain d’un attentat suicide contre une mosquée à Damboa, également à Borno, qui a fait six morts. Les hommes armés de Boko Haram continuent de mener des raids dans le nord-est du Nigeria et d'autres localités dans le bassin du lac Tchad en dépit de la pression militaire. Les organisations humanitaires demandent instamment une plus grande assistance aux personnes touchées par le conflit dans les zones nouvellement accessibles

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.