Nigeria + 5 more

Afrique de l’Ouest et du Centre: Aperçu humanitaire hebdomadaire (16– 22 octobre 2018)

Format
Infographic
Source
Posted
Originally published

Attachments

TCHAD

DES ORGANISATIONS HUMANITAIRES SUSPENDENT LEURS ACTIVITÉS À CAUSE DE L’INSÉCURITÉ

Six organisations humanitaires ont suspendu leurs opérations à la suite d'une série d'attaques fin septembre dans les zones de Bol et de Baga-Sola, dans la région du Lac, à l'ouest. Treize personnes ont été tuées et cinq enlevées au cours de sept attaques distinctes. Les assaillants ont également volé du bétail et d'autres biens. La recrudescence des attaques est susceptible de restreindre davantage l'accès de l'aide humanitaire. La force opérationnelle multinationale mixte renforce sa présence pour contrer les assaillants armés.

RD CONGO

LE HCR INQUIET DU RETOUR MASSIF DE CONGOLAIS D’ANGOLA

Le 16 octobre, le HCR a lancé un appel aux gouvernements de l'Angola et de la RDC pour un déplacement de populations sûr et ordonné après que l'Angola ait émis un ordre d'expulsion entraînant le retour massif de ressortissants congolais ces dernières semaines. Quelque 282 400 Congolais sont rentrés chez eux, selon les estimations du gouvernement. Environ 75% d'entre eux se sont installés dans la province du Kasaï et d'autres dans des communautés proches de la frontière. Les Congolais travaillaient dans des mines informelles dans le nord-est de l'Angola.
Sans cette collaboration, cet exode massif pourrait déclencher une nouvelle crise dans la région du Kasaï, touchée par le conflit, a prévenu l'agence pour les réfugiés.

LA ROUGEOLE INFECTE PLUS DE 800 PERSONNES ET EN TUE 13

Les autorités sanitaires de la province du HautKatanga, au sud, ont enregistré 855 cas de rougeole et 13 décès depuis le début du mois d’octobre. Près de 80% des personnes infectées sont des enfants de moins de cinq ans. La vaccination est en cours dans les zones sanitaires les plus touchées de Kilwa et de Pweto.

NIGER

ÉPIDÉMIE DE CHOLÉRA EN BAISSE

Les infections dues au choléra sont en baisse depuis le pic de l'épidémie à la mi-septembre, a rapporté l'OMS le 12 octobre. Au 6 octobre, 38 cas suspects et cinq décès avaient été enregistrés, contre 344 cas et sept décès au 21 septembre. Depuis le début de l'épidémie en juillet, 3 747 cas et 72 décès ont été signalés au 10 octobre. Des infections sont toujours rapportées dans sept districts sanitaires. La région de Maradi, au sud, est la plus touchée.

NIGERIA

INONDATIONS: ÉTAT DE CATASTROPHE DÉCLARÉ DANS CINQ AUTRES ÉTATS

Le 11 octobre, l’Agence nationale de gestion des urgences (NEMA) a étendu l’état de catastrophe nationale à cinq autres États:
Adamawa, Taraba, Bayelsa, Kebbi et Rivers.
Depuis le mois d'août, de graves inondations ont coûté la vie à environ 200 personnes et provoqué le déplacement de plus de 600 000 personnes (210 000 personnes vivant dans des camps et 391 000 dans des communautés hôtes). Le 17 septembre, la NEMA a déclaré l'état de catastrophe nationale dans les États du Niger, du Delta, de Kogi et d'Anambra et a placé huit autres en alerte. Les organisations humanitaires aident les autorités à venir en aide aux sinistrés.

SENEGAL

ÉPIDÉMIE DE DENGUE DANS QUATRE RÉGIONS

Le 18 octobre, 46 cas de dengue confirmés et un décès ont été signalés dans quatre régions du Sénégal. La région de Fatick, dans le sudouest du pays, est la plus touchée avec 67% des cas confirmés. Depuis l’épidémie détectée le 19 septembre, 1 148 cas suspects ont été signalés. Le Comité national de gestion des épidémies coordonne la réponse. Des équipes d'intervention rapide ont été mises en place dans chaque district touché pour détecter les cas, fournir des informations sanitaires et mener la lutte antivectorielle. La dernière épidémie de dengue survenue fin 2017 a infecté 138 personnes dans quatre régions.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.