Niger + 3 more

UNHCR Niger Factsheet octobre 2021

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

En raison de l’insécurité croissante dans la région de Maradi, le nombre de personnes déplacées internes a considérablement augmenté et atteint 15.910 individus.

Le nombre de PDIs dans les régions de Tillabéri et Tahoua a augmenté de 53% au cours des 12 derniers mois. Au moins 140.289 personnes sont déplacées à l’intérieur du pays.

172 personnes ont été évacuées de la Libye après plus d’une année d’interruption des vols d’évacuation humanitaire.

Principales activités

Protection

  • Réfugiés – Le HCR continue de mener des activités de protection au Niger, telles que : l'enregistrement et la documentation, l'identification et le soutien aux personnes ayant des besoins spécifiques, la protection des personnes et des groupes vulnérables contre la violence sexiste, les abus et l'exploitation sexuelle, la protection des enfants, y compris l'identification et le placement en famille d'accueil des enfants non accompagnés et séparés.

  • Le HCR continue également à fournir une assistance multisectorielle aux communautés réfugiés et d'accueil, comme l'accès à l'éducation, aux services de santé, à l'eau potable et aux installations sanitaires. Enfin, le HCR continue de promouvoir l’accès aux moyens de subsistance durables.

  • En octobre, le HCR a relocalisé 3.833 ménages, soit 17.041 personnes, dans des villages sûrs et sécurisés où des services de protection sont disponibles. Le HCR a relocalisé des réfugiés nigérians dans trois "villages d'opportunité" dans la région de Maradi. Il s'agit de 7.520 réfugiés à Chadakori parmi lesquels 5.193 à Dan Dadji Makaou et 4.328 à Garin Kaka.

  • Personnes déplacées internes - Des interventions directes sont entreprises avec les autorités locales et nationales pour s'assurer que les personnes déplacées à l'intérieur du pays (PDIs) sont en sécurité dans les sites où elles se sont installées et ont accès aux services essentiels.

  • Retournés - Le retour volontaire, sûr et digne est une priorité pour le gouvernement du Niger et est soutenu par le HCR et la communauté humanitaire.

  • Le HCR continue d'assurer un suivi de protection dans tout le pays, en particulier dans les zones frontalières et apporte des réponses adéquates et efficaces en la matière.

  • Le HCR continue de mettre en œuvre des activités visant à prévenir l'apatridie par le biais de l'identification et en aidant le gouvernement du Niger à réformer et à renforcer le système d'état civil, comme l'enregistrement des naissances.