Niger + 1 more

Rapport mensuel de monitoring de protection, Région de Diffa (Communes de Diffa, Chétimari, N’guigmi, Gueskerou, Maine-Soroa, Toumour, Kabléwa, Foulatary) Février 2021

Format
Situation Report
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

I. APERÇU DE L’ENVIRONNEMENT SÉCURITAIRE ET DE PROTECTION

Au cours du mois de Février, la situation sécuritaire et de protection dans la région de Diffa est demeurée volatile et imprévisible. Elle est exacerbée par l’activisme des Groupes armés non étatiques (GANE) qui sont auteurs de 31 incidents de protection, soit plus de la moitié du nombre total des incidents rapportés. Leur activisme s’est manifesté à travers la multiplication des incursions armées qui se sont intensifiées dans les communes de Chétimari, Gueskerou, Diffa, Kabléwa et de Maine-Soroa. La décrue des eaux de la Komadougou de Diffa à Maine-Soroa faciliterait leurs mouvements de part et d’autre des frontières. Ainsi, dans la nuit du 14 au 15/02/2021 vers 02h00, des éléments de GANE ont mené une incursion dans la localité de Chétimari, emportant l'ambulance du CSI et une grande quantité de produits pharmaceutiques. Une semaine plus tard, le 21 Février 2021, à Garin-Dogo, commune de Gueskerou, une roquette tirée sur un véhicule transportant des agents de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a ôté la vie à l’un d’eux et a blessé 5 autres.

Aussi, dans la nuit du 24 au 25 février aux environs de 00h30, des éléments des GANE ont mené une incursion sur la position de la police à la sortie Est de la ville de Diffa. Toutes ces situations ont exacerbé la psychose au sein de la population. En sus des incursions, leur force de nuisance se traduit par la pose des EEI. En Février 2021, deux incidents EEI ont été rapportés. Le premier est survenu le 24 Février 2021 aux environs de 10h00 au village de Garin-Dogo, commune de Gueskerou, où deux femmes en quête de ficelle pour sceller leurs bagages, ont fait exploser par inadvertance un engin et ont été blessées. Pour le second incident, l’engin a été utilisé pour interrompre la fourniture de l’électricité dans la ville de Maine-Soroa.

Les enlèvements demeurent également l’un de leurs modes opératoires (19 cas enlèvements) en plus des deux (02) précités.

En marge des exactions des GANE, les phénomènes naturels, favorisés par les vents secs de l’harmattan provoquent des incendies qui affectent négativement la vie des populations. Ainsi, 562 personnes ont été sinistrées par des incendies en février 2021.

Pour la période sous revue, 54 incidents de protection ont été rapportés dans la Région de Diffa soit un de plus que le mois précédent.

Tout ceci concourt à la paupérisation très avancée des populations de la région qui sont contraintes à des mouvements forcés en quête de sécurité et de bien-être. En février 2021, 388 ménages de 2339 personnes ont été identifiés. Parmi elles, on dénombre 1939 IDPs, 200 Réfugiés et 200 Retournés. Notons que parmi les retournés, 190 personnes en provenance du Tchad se sont installées à Kindjandi.

La pandémie de la Covid-19 et le second tour des élections présidentielles ont également animé ce mois sous-revue avec leurs corollaires immédiats.