Niger + 1 more

Rapport d’Evaluation Rapide de Protection (ERP), Site de Koudo Kindilla, Région de Diffa, Département de N’guigmi, Commune de N’guigmi, 01 avril 2021

Format
Assessment
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Aperçu de la situation

Les attaques multiples perpétrées par les groupes armés non étatique (GANE) dans la région de Diffa et au-delà, dans la zone des trois frontières (Niger, Nigeria et Tchad) continuent d’entraîner des déplacements massifs de populations vers d’autres zones. Suite à ces déplacements, plusieurs familles se sont retrouvées dans des conditions de vie précaires, sans minimum vital et sans abris. Les couches les plus touchées sont les enfants, les femmes et les personnes âgées.

Ainsi, dans la nuit du jeudi au vendredi 12 mars 2021, des éléments de GANE ont fait irruption dans la localité de Bourara Kiska, localité située en territoire Tchadien, où ils ont procédé à l’enlèvement de deux personnes et emporté plusieurs têtes de bétail. Cet incident, a provoqué un déplacement de 90 ménages soit environ 460 personnes originaires du Niger en direction de Koudo-Kindilla (Terre de leurs ancêtre) dans la commune de N’guigmi.

Ces personnes, sont tous issus de l’ethnie Boudouma qui pratiquaient l’agriculture, l’élevage et la pêche dans les berges du lac Tchad.

Ces personnes déplacées, dont la plupart sont des femmes et enfants, sont actuellement installées dans des abris de fortunes sous la menace des intempéries et sans minimum vital. Ces derniers, bénéficient pour l’heure, de l’aide de la communauté d’accueil en attendant la réaction des organisations humanitaires.

Selon les informations reçues, d’autres ménages en provenance du Tchad seraient en cours de relocalisation vers le site de Koudo-Kindilla.