Niger + 2 more

Répercussions sur la protection : Comment le renforcement des capacités de gestion des frontières impacte la vulnérabilité des migrants au Niger et au Mali

Format
Analysis
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Par JONAS BERGMANN, JULIAN LEHMANN, THOMAS MUNSCH & WILLIAM POWELL

Lorsque les gouvernements donateurs répondent aux mouvements de migration mixte en augmentant l’aide aux pays d’origine et de transit, ils font face à un épineux dilemme. Dans un premier temps, ils cherchent à limiter la traversée irrégulière des frontières et reduire les migrations secondaires. Pourtant, cette même mesure pourrait affaiblir le développement local et régional, qui sont souvent favorisés et soutenus par l’ouverture des frontières. En outre, les bailleurs de fonds sont tenus par leurs obligations légales concernant les droits de l’homme et le droit des réfugiés. Les projets de renforcement des capacités pour la gestion des frontières financés par les bailleurs de fonds tentent de résoudre ce dilemme. Cependant, etant donné la répartition du pouvoir entre les bailleurs de fonds, les pays de transit, les pays d’origine et les migrants, il y a un risque que la protection soit négligée. Cette étude se penche sur les bénéfices et risques potentiels associés à l’augmentation du renforcement des capacités de gestion des frontières au Niger et au Mali, et propose des moyens d’aborder la protection de manière plus efficace.