Région de Diffa, Niger: Monitoring de Protection - Rapport mensuel, Septembre 2019

Résumé

La situation sécuritaire dans la région de Diffa a été relativement calme au cours du mois de septembre 2019 comparativement aux mois écoulés même si elle demeure imprévisible et volatile.
Ainsi, les assassinats, enlèvements, extorsions de biens, vols à main armés persistent. On note aussi l’enrôlement des jeunes par les éléments du GANE. En effet, 19 jeunes, dont l’âge est compris entre 8 et 25 ans, ont rejoint le GANE à partir de Toumour. En outre, la découverte des engins explosifs improvisés continue d’être une problématique dans la région, particulièrement à Bosso, Toumour et N’Guigmi.

Contexte Opérationnel

Le contexte opérationnel est marqué par :

  • Le maintien du no go dans les communes de Bosso, Toumour, Gueskerou et la partie Sud de Chetimari qui connaissent des infiltrations régulières par les éléments du GANE ;

  • La poursuite des mouvements de population en provenance des communes de Bosso et Gueskerou observés les mois précédents vers Awaridi, Mataou, Madouri et les quartiers de Diffa .

  • Les exactions des éléments du GANE et bandits armés sur la population avec des meurtres/homicides, enlèvements et demandes de rançons ciblant des commerçants, des chefs coutumiers ;

  • L’ intensification des patrouilles des forces de défense et de sécurité dans la ville de N’Guigmi et environs ; un conflit intercommunautaire entre Toubou et Arabes Mohamides à Zormodo dans la commune de N’Guel Beyli dans le département de Maine-soroa et ayant fait des blessés.