Niger + 2 more

Point sur la situation alimentaire au Sahel - Suivi de campagne no 72 : point début avril 2007

Source
Posted
Originally published

Attachments

Evolution générale : Hausses du mil au Burkina, baisses au Mali, stabilité au Niger

1- PRIX DES CEREALES : pour le sac de 100 kg, en FCFA (prix à la consommation)

1-1- BURKINA FASO
APROSSA - AFRIQUE VERTE BURKINA
Source : Réseau des animateurs

Région
Marché de référence
Riz importé
Mil Local
Sorgho Local
Maïs Local
Ouagadougou Sankaryaré 24 000 12 500 12 000 9 500
Mouhoun (Dédougou) Dédougou 24 000 11 000 10 500 8 500
Kossi (Nouna) Grand Marché de Nouna 24 000 10 500 10 000 8 000
Gourma (Fada) Fada N'Gourma 25 000 11 500 11 000 10 000
Centre-Est (Tenkodogo) Pouytenga 24 000 12 000 11 500 10 500
Sahel (Dori) Dori 28 000 13 000 12 500 11 500
Bam (Kongoussi) Kongoussi 24 000 12 500 12 000 9 500

Commentaire général sur l'évolution des prix : Les prix des céréales sont en hausse sur l'ensemble des zones. La demande en céréales augmente et la collecte auprès des producteurs est pratiquement terminée.

Mouhoun : L'accroissement de la demande en céréales par les zones déficitaires provoque une hausse des prix des céréales évaluée à +22%, +23,5% et +6% respectivement pour le mil, le sorgho et le maïs.

Kossi : La hausse du prix se poursuit pour le mil (+17%) et s'étend au sorgho blanc (+11%). Le maïs qui est peu demandé par rapport aux deux autres céréales ne connaît pas de variation.

Gourma : On note une assez forte hausse des prix : +19,5% pour le mil, +14% pour le sorgho et enfin +43% pour le maïs. Les céréales se raréfient sur les marchés. Le marché de Fada par exemple est envahi quotidiennement par des acheteurs venant de la Gnagna, du Yagha (Marsila) et des sites d'orpaillage de la Kompienga.

Centre - Est (Tenkodogo, Boulsa, Koupéla, Zorgho) : Après une stabilité, les prix des céréales sont à présent en hausse : +20% pour le mil, +28% pour le sorgho et +5% pour le maïs. Les opérateurs qui approvisionnent les zones déficitaires ont intensifié leur collecte sur les marchés de la zone. La demande de céréales a fortement augmenté sur les marchés.

Sahel : L'augmentation des prix se généralise sur l'ensemble des spéculations suivies. Elle est évaluée à +4% pour le mil, +9% pour le sorgho et +15% pour le maïs. La hausse se justifierait à la fois par l'augmentation des coûts de transport et par la montée des prix des céréales dans les zones d'approvisionnement, à savoir le Mouhoun, la Kossi, le Gourma.

Bam : Le mil, le sorgho et le maïs augmentent de +4%, +4% et +5,5% pour la période. Les besoins de consommation des populations croissent et l'offre, essentiellement proposée par les commerçants, diminue.