Niger

Point de presse du Ministre de la Santé publique sur la situation de la méningite au Niger

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Mesdames et Messieurs,

Le mercredi 1er avril 2015, j’ai tenu à vous faire le point sur les deux épidémies de rougeole et de méningite qui sévissent dans notre pays.

Deux semaines après, conformément à notre engagement, nous avons estimé vous faire le point de la situation afin que la population soit bien informée.

Concernant la rougeole, Dieu merci, tous les districts sanitaires en épidémie ont reçu le vaccin et la situation est sous contrôle. Au total 3 décès ont été enregistrés depuis le début de l’épidémie.

Concernant la méningite, à titre de rappel, en 2010-2011, le Niger a conduit avec succès une campagne de vaccination contre la méningite à méningocoque A. Depuis lors, aucun cas de méningite à souche A n’a été enregistré.

quelque personalités

L’épidémie que nous gérons actuellement est due à d’autres souches en l’occurrence la souche W135, la souche C et la souche à pneumocoque.

La situation à la date du 13 avril 2015, se présente comme suit :

Un total de 697 cas dont 75 décès ont été notifiés au niveau national soit un taux de létalité de 10,30%. Ces cas sont répartis selon les régions comme suit :

  • Agadez :            4 cas ;       1 décès
    
  • Dosso :           210 cas ;     19 décès
    
  • Maradi :                   50 cas ;       7 décès
    
  • Niamey :        279 cas ;     41 décès
    
  • Tahoua :        89 cas ;       2 décès
    
  • Tillabéry :     47 cas ;       3 décès
    
  • Zinder :                   18 cas ;       2 décès.
    

Les districts en épidémie sont actuellement Dogondoutchi, Niamey2 et Gaya où des campagnes de vaccination seront organisées la semaine prochaine.

Mesdames et Messieurs,

Je tiens à rassurer la population que la situation est suivie de très près. Les malades sont traités gratuitement dans les centres prévus à cet effet : lazaret pour la ville de Niamey, le village de Maïkalgo pour Dogon Doutchi, le village de Karakara pour Gaya.

J’invite la population à adopter les comportements suivants pour éviter la méningite: Toute personne présentant la fièvre, des vomissements, une raideur de la nuque, une fontanelle bombée (chez l’enfant), est supposée avoir la mé; elle doit au plus vite se présenter au centre de santé le plus proche ;

Afin de réduire les risques de contagion, il est important d’isoler le malade, maintenir une hygiène personnelle et éviter la promiscuité ;

Pour éviter la méningite, il faut faire vacciner les enfants dès l'âge de 2;DIR CAB SG DGSP Je profite de cette opportunité pour féliciter et encouragerl’ensemble du personnel de santé et tous les acteurs qui contribuent à la gestion de ces épidémies.

Enfin, nous remercions nos partenaires techniques et financiers sont à nos côtés pour la gestion rapide des foyers épidémiques.

Je vous remercie de votre aimable attention