Niger

Point de presse du ministre de la Santé Publique sur la méningite et la rougeole : «La situation sanitaire du pays est sous contrôle», selon M. Mano Aghali

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Le Niger, pays à potentiel épidémique élevé et faisant partie de la ceinture de la méningite, est assez souvent confronté à des épidémies. Du mois de Janvier à juin, les plus fréquentes sont les épidémies de méningite, de rougeole et de choléra. A mi-parcours de cette période, le ministre de la Santé Publique, M. Mano Aghali a jugé opportun de communiquer et d'informer la population sur la situation sanitaire du pays, surtout en ce qui concerne ces trois maladies. Hier matin, il a animé un point de presse en présence des partenaires du secteur notamment les responsables de l'OMS et de l'Unicef.
Dans son intervention introductive, le ministre de la Santé Publique M. Mano Aghali a rappelé qu'en 2010-2011, notre pays a conduit avec succès une campagne de vaccination contre la méningite à méningocoque A. Depuis lors, aucun cas de méningite à méningocoque A n'a été enregistré. Ce germe a donc été éliminé par l'administration du vaccin conjugué A. Cependant, force est de constater, que depuis le mois de février 2015, une recrudescence des cas de méningite due à d'autres souches, en l'occurrence le W135, le méningocoque C et le pneumocoque qui, jadis ne provoquaient pas des épidémies. Il a été également enregistré des foyers d'épidémie de rougeole dans 11 districts sanitaires de notre pays depuis le mois de janvier 2015.

Parlant de la situation épidémiologique du pays, le ministre a indiqué que pour les treize (13) premières semaines de l'année en cours c'est-à-dire, du 1er janvier au 29 Mars 2015 quelque 345 cas de méningite dont 45 décès ont été notifiés, soit une létalité de 15,30%. Ces cas, précise M. Mano Aghali, se répartissent par régions sanitaires. A Agadez quatre (4) cas ont été enregistré dont un (1) décès ; Diffa zéro (0) cas ; Dosso 157 cas dont 18 décès; Maradi 31 cas avec 4 décès ; Niamey 119 cas dont 18 décès; Tahoua 16 cas avec 1 décès ; Tillabéry 15 cas dont 1 décès et Zinder 12 cas avec 2 décès.
Il est important de souligner, selon M. Mano Aghali, que les cas ont été recensés selon les régions. Les districts en épidémie ont été classés selon les seuils fixés par l'OMS : seuil d'alerte 3 cas/100.000 habitants et seuil épidémique 10 cas pour 100.000 habitants ; ce qui classe le district sanitaire de Dogondoutchi (aire de santé de Maikalgo) et celui de Niamey 2 en épidémie.
Pour ce qui est de la rougeole, le ministre de la Santé publique a précisé qu'un total de 2.041 cas ont été notifiés dont 2 décès soit une létalité de 0,1%. Ces cas concernent principalement les districts d'Agadez commune avec 115 cas, Arlit avec 112 cas, Tchirozérine 30 cas, Dakoro 43 cas, Maradi 19 cas, Abalak 59 cas, Gouré 21 cas, Magaria 6 cas, Matamèye 27 cas, Mirriah 343 cas et Zinder commune 1.175 cas. Plusieurs actions ont été entreprises pour ce qui est de la méningite. Il s'agit notamment de la mise en place d'un site d'isolement et de prise en charge des cas au lazaret, des actions de riposte vaccinale ciblées autour des foyers, district de Doutchi (autour de l'aire de santé de Maikalgo); des missions d'évaluation sur le terrain; le renforcement de stocks de sécurité (vaccins et médicaments) ; le pré positionnement des médicaments et vaccins de lutte contre les épidémies à tous les niveaux du système de santé.
En matière de vaccins, le pays dispose selon le ministre de la Santé publique, d'un stock de sécurité de 13.500 doses de vaccins anti méningococciques tétravalent. Ce stock, poursuit–il, ne tient pas compte de stocks de vaccins et médicaments déjà commandés par les partenaires. Une vaccination préventive de masse n'étant pas recommandée dans le cas de la méningite qu'après la mise en évidence des germes en cause et l'atteinte du seuil épidémique, la détection et la prise en charge précoces des cas demeurent les méthodes de lutte efficaces tel que préconisé par l'OMS.
En ce qui concerne la rougeole, le ministre Mano Aghali a cité un chapelet d'actions entreprises pour y faire face. Il s'agit de l'investigation des différents foyers, la prise en charge gratuite des cas, la riposte vaccinale, etc. En termes de médicaments et de vaccins, le pays dispose selon le ministre, d'un stock de sécurité de 454.000 doses de vaccins anti rougeoleux. Un stock important d'antibiotiques, de solutés, de vitamine A et d'autres consommables médicaux. A l'issue de toutes ces actions entreprises, la tendance actuelle observée est à la baisse pour les deux maladies.
En marge du point de presse, le ministre de la Santé Publique M. Mano Aghali a décerné des témoignages de satisfaction à quatre (4) agents de santé dont trois (3) médecins et un (1) technicien d'hygiène assainissement. Ces agents ont, au nom du Niger, volontairement accepté d'aller servir en Guinée et en Sierra Léone, des pays durement touchés par la maladie à virus Ebola. Ils ont, durant trois (3) mois, contribué à la gestion de cette dangereuse maladie. Touché par ce geste de reconnaissance en leur endroit M. Djibo Amadou Alkali a, au nom des bénéficiaires, témoigné toute sa gratitude aux autorités sanitaires de notre pays.

Aïssa Abdoulaye Alfary