Niger

OCHA Niger – Flash Update # 2 Attaque contre des civils dans la commune de Tondikiwindi (département de Ouallam) dans la région de Tillabéri Situation au 1er Mars 2021

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Contexte et faits majeurs

Suite aux attaques meurtrières du 2 janvier 2021, tuant plus de 100 civils dans les localités de Tchomabangou et de Zaroum Darey, dans le département de Ouallam, la situation sécuritaire est délétère. La psychose d’éventuelles attaques est grande chez les populations. Cela a provoqué des déplacements réactif et préventif de populations dans la zone, augmentant les besoins dans presque tous les secteurs vitaux de l’assistance. Selon le Ministère des Affaires humanitaires et de la gestion des catastrophes MAH/GC), 11 761 personnes (1 679 ménages) se sont déplacées à l’intérieur du département de Ouallam suite à ces attaques. À Mangaizé, l’une des principales localités d’accueil des personnes déplacées internes (PDI), les centres de santé, les points d’eau ont atteint, voire dépassé, leurs capacités, à cause de la pression humaine.

La région continue de faire face à des contraintes d’accès des acteurs humanitaires aux populations dans le besoin ainsi que celles liées à l’accès de ces populations aux services sociaux de base et à l’assistance humanitaire, du fait des mesures d’escorte en vigueur pour les missions humanitaires. Pour rappel, les 13 départements que compte la région sont en état d’urgence.

En dépit des multiples contraintes, les acteurs humanitaires ont maintenu leur présence dans la région et continuent d’apporter l’assistance nécessaire aux nombreuses populations dans le besoin.Les besoins les plus urgents des personnes affectées sont l’eau, hygiène et assainissement, l’assistance alimentaire, la santé, les abris et biens non alimentaires, l’éducation et la protection.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.