Niger: Signature d'un accord de coopération déléguée entre les Pays-Bas et le Grand-Duché de Luxembourg

Report
from Government of Luxembourg
Published on 12 Nov 2019 View Original

Suite à la signature, le 6 février 2019 à Den Haag, d'une lettre d'intention entre les gouvernements néerlandais et luxembourgeois, Paulette Lenert, ministre de la Coopération et de l'Action humanitaire et Birgitta Tazelaar, directrice générale adjointe de la Coopération internationale des Pays-Bas, ont procédé à la signature d'un accord de coopération déléguée pour le secteur de l'eau et de l'assainissement au Niger. La pratique d'accord délégués vise en premier lieu à assurer une meilleure efficacité de l'aide.

A travers cet accord, les Pays-Bas contribuent à hauteur de 15 millions d'euros au secteur de l'eau et assainissement du Niger jusqu'en 2022 et délèguent la gestion de ces fonds à la Coopération luxembourgeoise qui occupe depuis 2016 le rôle de chef de file pour ce secteur et à ce titre assure la coordination entre les partenaires techniques et financiers et les autorités nigériennes, en l'occurrence à travers un mécanisme de financement commun. Cet accord souligne la volonté des deux pays de joindre leurs efforts et de renforcer l'efficacité de leurs interventions respectives dans un secteur essentiel pour la santé, le développement et la sécurité au Niger. La contribution financière néerlandaise s'ajoute aux contributions danoise et luxembourgeoise qui se situent respectivement à 26 millions et 34 millions d'euros.

Pour mémoire, 50% de la population nigérienne, sensiblement 10,5 millions de personnes, n'a pas d'accès à l'eau potable Niger et à peine 11% ont accès à l'assainissement. Plus encore, ces taux d'accès représentent d'importantes disparités entre zones urbaines et rurales. Par le biais de cet accord de coopération déléguée, l'objectif est de contribuer directement à la réalisation de l'objectif de développement durable n°6 - "garantir l'accès de tous à l'eau, l'assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau" au Niger.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes et la Direction de la coopération au développement et de l'action humanitaire