Niger

Niger: Rapport d’Evaluation Rapide de Protection (ERP) Village d’accueil de Zamfarawa, Département de Guidan Roumdji, Région de Maradi (05/03/2021)

Format
Assessment
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Aperçu de la situation

Le village de Zanfarawa a accueilli ces derniers temps les populations de six (6) villages du Nigeria voisin qui ont quitté leurs localités à cause des violences perpétrées par les GANEs (groupes armés non étatiques) dans la nuit du 15 février 2021. Ces dernières attaques des GANEs dans les villages, de Tiliské, Talouka et Koungoumi au Nigeria a contraint les populations au déplacement vers le Niger afin de trouver refuge. Selon les résultats des enquêtes (ERP), cent vingtquatre (124) ménages dont 26 de Koungoumi, 7 de Dan Adoua, 14 de Gorongno, 12 de Talouka, 14 de Tantarkoye et 51 de Tiliské ont trouvé refuge à Zanfarawa après leur fuite. La population totale des réfugiés provenant des 6 villages du Nigeria est estimée à 868.

Le mouvement de la population est surtout lié à l’attaque des villages de Tiliské, Koungoumi, et Talouka, au Nigeria, ayant causé 14 morts, de vols de bétails (1500 têtes environ) contrairement aux autres villages dont le mouvement est plutôt préventif.

Les déplacements des réfugiés se sont faits en majorité à pieds et souvent pendant la nuit durant 2 à 5 jours dans des conditions très difficiles selon les enquêtés.

Les hommes, les femmes et les enfants ont souligné les difficultés liées à l’accès à l’eau et à la nourriture pendant le déplacement. Il est aussi à souligner que certains réfugiés ont utilisé de voitures et motos pour leurs transports.
La plupart des réfugiés ont eu le temps de prendre certains effets (documentations, habits et autres biens transportables). Les mouvements ont touché plus les femmes et les enfants.

Le village de Zamfarawa a une expérience en termes d’accueil des réfugiés de par le passé (Référence ERP : En février et Avril 2020) et qui ont fini par retourner chez eux après une accalmie constatée dans la zone de provenance (Etat de Zamfara au Nigeria). Tous les réfugiés sont accueillis dans les familles d’accueils.

Depuis leurs arrivées, les réfugiés n’ont reçu aucune assistance de la part des humanitaires. Cependant les populations hôtes ont mis à leur disposition des abris et partagent aussi avec les réfugiés leurs repas.

Les raisons de l’installation des réfugiés dans le village de Zanfarawa sont entre autres sa proximité avec les villages d’origines des réfugiés pour certains et pour d’autres les liens de parenté, d’amitié et/ ou de bon voisinage.

Les réfugiés rencontrés ont passé 17 jours pour les premiers venus et 10 jours pour les derniers d’entre eux dans le village d’accueil de Zamfarawa. Il faut retenir que les femmes et les enfants constituent l’essentiel des personnes réfugiées dans ce Village de Zamfarawa.