Niger + 2 more

Niger : Région de Diffa Rapport mensuel au 31 mars 2020

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Situation sécuritaire

La situation sécuritaire au mois de mars 2020 a été surtout marquée par un regain d’attaques dans la région de Diffa. En effet, deux positions militaires ont été les cibles d’attaques des groupes armés non étatiques (GANEs). Il s’agit notamment des attaques de la position de Chétima Wango à 25 Km au sud- Ouest de Diffa intervenue le 07 mars 2020 et de celle de Toumour le 16 mars 2020.

Une autre attaque non moins importante a été menée contre le village de Garin Dogo (Gueskérou) dans la nuit du 11 au 12 mars 2020, où plusieurs boutiques ont été incendiées. Cette évolution de la situation sécuritaire dans la région renforce l’hypothèse que le retrait des eaux de la Komadougou pourrait ouvrir la voie aux GANES pour multiplier des attaques à l’intérieur de la région. En outre, plusieurs cas de décès et de personnes blessées ont été rapportés des suites de ces attaques. Au total, 38 victimes ont été enregistrées au cours du mois dont 23 personnes tuées, 11 blessées et 4 personnes enlevées.
Au moins deux engins explosifs improvisés (IED) ont explosé au passage de véhicules de transport des passagers faisant un bilan d’au moins 3 morts et 9 blessés. Le premier incident a eu lieu le 17 mars 2020 à Soungouy (Chétimari) et a concerné des personnes qui revenaient de la pêche au bord de la Komadougou. Le second incident est intervenu le 21 mars 2020 à Malam Djori sur l’axe Bosso. Les victimes seraient des élèves qui rentraient dans leurs villages après la fermeture des écoles suite aux mesures de lutte contre le COVID-19.

A cela s’ajoute la menace d’attaque sur plusieurs cibles y compris dans la ville de Diffa tel que rapporté par UNDSS. Tous ces faits viennent confirmer le regain d’activités des GANE dans la région et appellent les acteurs humanitaires à plus de prudence.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.