Niger

Niger : Note d'information - Alliance du Sahel pour l'Education de Base

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
L'Alliance du Sahel est une initiative de neuf pays sahéliens en difficultés importantes de réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement. Placée dans le cadre Education Pour Tous, elle a pour objectif de réunir les acteurs intéressés afin d'atteindre les objectifs communs en matière d'éducation de base et de cibler les plus démunis en offrant aux enfants de ces pays vivant dans les zones rurales souffrant d'insécurité alimentaire une éducation de base leur permettant d'achever un cycle complet d'éducation primaire de haute qualité d'ici 2015. En améliorant au moyen d'interventions simples la qualité, l'Alliance vise réduire les disparités qui frappent les enfants, en particulier les filles, et s'inscrit dans le cadre de l'Initiative des Nations Unies pour l'Education des Filles.

L'Alliance du Sahel a été créée à l'issue d'une Conférence régionale regroupant, à Dakar, en septembre 2003, les Ministres de l'Education et de la Santé, les agences des Nations Unies les Organisations non gouvernementales et les donateurs . A cette occasion, les gouvernements des 9 pays (Burkina Faso, Cap-Vert, Gambie, Guinée Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad) et les partenaires se sont engagés à donner la priorité à l'éducation de base, grâce à des programmes d'alimentation scolaire et à un soutien aux activités de base, améliorant ainsi l'état nutritionnel et la santé des enfants.

Plateforme de plaidoyer pour la mobilisation des acteurs et des ressources en faveur d'une éducation de qualité et de la parité de l'accès à l'enseignement, l'Alliance encourage les partenariats entre les Gouvernements, les Agences du système des Nations Unies, les institutions financières, le secteur privé, les ONG et les agences de développement.

Au service d'une stratégie : 12 interventions essentielles

Face à des défis communs, la stratégie de l'Alliance vise à cibler les interventions sur un Paquet essentiel pour l'éducation (PEE). Il s'agit d'un ensemble d'actions pour améliorer l'éducation, le bien-être nutritionnel et la santé générale des élèves et leur donner un bagage pour la vie. Le PEE met l'école au centre de la communauté et incite les secteurs de l'éducation et de la santé à œuvrer en commun en faveur d'une éducation de qualité et de la parité de l'accès à l'enseignement.

Education de base : maîtres formés et rémunérés, manuels, fournitures scolaires constructions...

Nourriture pour l'éducation : cantines scolaires,

Actions spécifiques envers les filles : rations sèches, bourses, équipements sanitaires séparés

Eau potable et sanitaires propres : pompes à main ou puits protégés

Education sanitaire, nutritionnelle et à l'hygiène : acquisition de connaissances, attitudes valeurs et comportements

Déparasitage systématique

Apport en micronutriments : fer, iode, vitamine A dans les aliments

Education préventive au VIH/SIDA

Soutien psychosocial : promotion d'un environnement d'apprentissage chaleureux et amical, attention supplémentaire aux enfants en difficulté

Prévention du paludisme

Jardins scolaires : support pour l'éducation pratique au développement durable, opportunité d'acquisition des micronutriments

Amélioration des fourneaux à bois : contribution au développement durable

L'éducation de base au Niger

Les taux bruts de scolarisation sont passés au Niger de 32 à 54 % au cours des 10 dernières années, un progrès remarquable salué par la communauté internationale. Mais des efforts considérables doivent encore être accomplis pour permettre à tous les enfants du Niger d'achever un cycle complet d'éducation primaire de bonne qualité d'ici à 2015.

- Près de la moitié des enfants est encore privé du droit à l'éducation : taux brut de scolarisation de 54 %.

- Les écarts entre filles et garçons, s'aggravent au lieu de se réduire, plaçant le Niger dans les derniers rangs au monde pour la parité : le taux est de 44 % pour les filles pour 63 % pour les garçons...

- Le taux d'achèvement de l'éducation primaire est de 40 %, 31 % pour les filles.

- Un enfant sur deux souffre de retard de croissance.

- Seules 18 % des écoles possèdent des latrines fonctionnelles et 14 % des points d'eau potable.

Pour remédier à ces problèmes, l'Alliance du Sahel vise à accélérer les progrès vers la réalisation des objectifs du Programme Décennal de Développement pour l'Education de Base (PDDE).

Plusieurs éléments du Paquet essentiel pour l'Education ont déjà été introduits au Niger par le gouvernement avec l'ensemble de ses partenaires et renforcés avec la mise en œuvre du PDDE. Pour aller plus loin, des alliances et des choix sont nécessaires. Pour soutenir le gouvernement dans cette voie, le PAM et l'UNICEF se sont associés au MEN en 2006 pour fournir aux enfants des zones à grande vulnérabilité alimentaire des repas, des rations sèches et du matériel pédagogique. La FAO s'est engagée à créer des jardins scolaires dans des zones de convergence. L'UNESCO aide au suivi de l'intégration du paquet essentiel sur base du questionnaire statistique du recensement scolaire.

La revue nationale des 11 et 12 juin 2007

La revue nationale vise à créer un cadre d'échange et de partage en vue de diversifier et renforcer la collaboration entre partenaires de l'Education de base. Il s'agira d'une part de dresser un état d'avancement de l'Alliance du Sahel et du Paquet éducatif essentiel au Niger, de contribuer à la revue du Plan décennal de développement pour l'éducation de base (PDDE) et d'autre part de mobiliser des fonds pour l'éducation de base au Niger.

Pour tout complément d'information, veuillez prendre contact avec:

Gaelle Bausson, Chargée de Communication de l'UNICEF

E-mail: gbausson@unicef.org, Téléphone: +227 20 72 69 97 / +227 96 29 67 51

Judith Schuler, Chargée de Communication du PAM

E-mail : judith.schuler@wfp.org, Téléphone: +227.20.72.23.20 / +227.96.09.76.72